Cabbale.org

La Cabbale, Kabbale, qabbalah, cabbale

La Cabbale universelle

La Cabbale, la Mère de toutes les cabbales


Pour qui pensent que la Cabbale est réservée aux initiés, voilà de quoi réduire à néant un préjugé qui les condamne à rester dans les ténèbres de l’ignorance.


Téléchargement GRATUIT du : Troisième Oeil et l’Infini




Cabbale, kabbale, cabale, qabbalah

Quel est le but de Cabbale

petit tour de Cabbale, kabbale, cabale, qabbalah


Le Grand OEuvre d’Hermès


Téléchargement GRATUIT du livre : Le Troisième Oeil et l’infini.


(JPG) ne offre totalement désintéressée.

Cabbale.org ( kabbale, qabbalah, cabale ) est un site internet entièrement dédié au livre : Le Troisième Oeil et l’infini, que l’auteur Claude Le Moal a décidé d’offrir intégralement en consultation gratuite, pour de très larges extraits sue ce site et, pour l’intégralité du livre en téléchargement GRATUIT.

SUITE des richesses de CABBALE...


Les Forums de la Fraternité d’Hermès


ENTREZ DANS le TEMPLE d’Hermès Trismégiste en cliquant sur l’icone ci-après :

(JPG)


Retour en Haut de page La Cabbale universelle

Cabbale,kabbale,cabale,qabbalah

Pourquoi Cabbale ?

Les raisons de Cabbale,kabbale,cabale,qabbalah


L’Académie d’Hermès


Téléchargement GRATUIT du livre : Le Troisième Oeil et l’infini.


(JPG) ourquoi ce site s’appelle-t-il Cabbale ?...

Comme l’écrivait, dans une correspondance adressée à Papus en janvier 1901, le Marquis Saint-Yves d’Alveydre :

« Chez les Israélites antérieurs à la dispersion des dix tribus non juives, la Cabbale ( kabbale, qabbalah, cabale ) provenait des Egyptiens, par Moïse.

Chez les Kaldéens comme chez les Egyptiens, la Cabbale ( kabbale, quabbale, cabale ) faisait partie de ce que toutes les Universités métropolitaines appelaient la Sagesse, c’est-à-dire la synthèse des sciences et des arts ramenés à leur Principe commun. Ce Principe était la Parole ou le Verbe ».

La Cabbale, (kabbale,cabale,qabbalah) est donc la Haute science, celle de la Sapience.


ENTREZ DANS le TEMPLE d’Hermès Trismégiste en cliquant sur l’icone ci-après :

(JPG)


Retour en Haut de page La Cabbale universelle

La Cabbale,kabbale,cabale,qabbalah

Cabbale et tradition.

la tradition de la Cabbale,(kabbale,cabale,Qabbalah).


L’Académie d’Hermès


Téléchargement GRATUIT du livre : Le Troisième Oeil et l’infini.


(JPG) récision sur la Cabbale, (kabbale,cabale,Qabbalah).

La cabbale, avant que par déclinaison dégénérative tardive, ne devienne « cabale » pour le profane et « Kabbale » pour les juifs, était donc dans la tradition Hermétique la transmission de la Connaissance et de la Sagesse, Haute Science connue sous le vocable de la Sapience.

Ecole de sagesse gardienne des Connaissances la Cabbale, (kabbale,cabale,Quabalah), est le principe intemporel de transmission de la Sapience, car la véritable connaissance ne peut pas disparaître.


ENTREZ DANS le TEMPLE d’Hermès Trismégiste en cliquant sur l’icone ci-après :

(JPG)


Retour en Haut de page La Cabbale universelle

Cabbale,kabbale,cabale,qabbalah

Les mystères et la Cabbale.

révélation des mystères par la Cabbale, (kabbale,cabale,qabbalah).


Le Grand OEuvre d’Hermès


Téléchargement GRATUIT du livre : Le Troisième Oeil et l’infini.


(JPG) e voile de la Cabbale,(kabbale,cabale,qabbalah).

La Cabbale ( kabbale, qabbalah, cabale ) est donc la révélation des mystères cachés aux yeux des profanes, sous différents voiles, et qui n’est rendue accessible qu’à ceux qui manifestent la volonté de partir à la quête de la Connaissance et de la vérité.

La Cabbale, (kabbale,cabale,qabbalah), n’est pas une révélation mystèrieuse et féérique sans aucun lien avec notre quotidien, bien au contraire, la Cabbale, (kabbale,cabale,qabbalah), est ce qui nous permet d’ouvrir notre troisème oeil sur l’ordinaire fini pour nous en révéler l’extraordinaire infini.

Ce qui explique pourquoi ce site internet s’appelle Cabbale, (kabbale,cabale,qabbalah), et le livre qui vous est gratuitement offert : Le Troisième Oeil et l’Infini.


ENTREZ DANS le TEMPLE d’Hermès Trismégiste en cliquant sur l’icone ci-après :

(JPG)


Retour en Haut de page La Cabbale universelle

Cabbale,kabbale,cabale,qubbalah

La Cabbale et le livre.

Ce livre une Cabbale,kabbale,cabale,qabbalah.


Le Grand OEuvre d’Hermès


Téléchargement GRATUIT du livre : Le Troisième Oeil et l’infini.


(JPG) e contenu du livre...

Le contenu même du Troisième Oeil et l’Infini.*, correspond à cette définition Cabbalistique, qu’il conviendra sans cesse de distinguer de la « cabale », « Kabbale » ou « Qabbalah ». Cette Cabbale ( kabbale, qabbalah, cabale ), à l’inverse des autres, est d’une lecture aisée de prime abord, car elle s’intègre dans un quotidien qui est totalement familier au lecteur.

Mais cette lecture aisée, donnant une légitime impression de facilité, ne doit pas se faire d’une façon rapide (en diagonale) ou par trop frivole, sous peine de n’en percevoir la Cabbale, (kabbale,cabale,qabbalah), que sous le sens PARLANT, le plus superficiel, celui qui est réservé aux profanes incultes, qui, par négligence coutumière et esprit volage, confondent toujours savoir et connaissance ; ce que l’un est au dérisoire, l’autre l’est au sérieux et au consistant ; tout comme ils confondent simplicité avec simplisme : la simplicité étant le sommet de la sophistication, ce qui est de la cas de la Cabbale (kabbale,cabale,qabbalah), pendant que le simplisme est lui le fond de l’indigence.

La Cabbale,(kabbale,cabale,qabbalah), est une richesse que vous devez faire l’effort de recevoir.


ENTREZ DANS le TEMPLE d’Hermès Trismégiste en cliquant sur l’icone ci-après :

(JPG)


Retour en Haut de page La Cabbale universelle

Cabbale,kabbale,cabale,qabbalah

Le sens parlant et signifiant de la Cabbale.

les deux premiers sens de la Cabbale,kabbale,cabale,qabbalah


Le Grand OEuvre d’Hermès


Téléchargement GRATUIT du livre : Le Troisième Oeil et l’infini.


(JPG) a Cabbale,(kabbale,cabale,qabbalah) l’anti-routine.

Les mystères que renferme Le Troisième Oeil et l’Infini* sont à plus d’un titre dérangeant pour qui à l’esprit rouillé par la routine, chargé de préjugés sectaires ; pour tous ceux qui se contentent pour viatique culturel, de lieux communs creux d’une civilisation matérialiste, spirituellement médiocre et asservissante, ainsi que pour tous ceux qui, enfermés dans leur prison de certitude de la raison pure, ou de la foi aveugle, pensent que l’être humain ne se résume qu’à ses perceptions biologiques et son animalité de singe pseudo savant...

Pour ceux là, la Cabbale,(kabbale,cabale,qabbalah) sera leur plus grand espoir.

Pour ceux qui voudront se donner la peine de faire une lecture réfléchie, le sens SIGNIFIANT de la Cabbale,(kabbale,cabale,qabbalah), se révèlera à eux, ainsi que ses subtils et luxuriantes richesses.

Une lecture des chapitres du Troisième Oeil et l’Infini sans ordre est toujours possible, mais il conviendra sans cesse que le lecteur se pose la question suivante :

Est-ce que je peux démontrer que certaines révélations de ce livre ne sont pas crédibles ?

Auquel cas nous vous invitons à nous le faire savoir dans l’avis des lecteurs, sinon, il vous faudra en tirer les conséquences qui découlent du fait qu’il n’y a pas de hasard ni de coïncidence, l’arbre sera toujours jugé à ses fruits et l’être humain à son parcours et surtout à ce qu’il a été capable de faire des richesses reçues...

Et la Cabbale,(kabbale,cabale,qabbalah) en est une des plus grandes.


ENTREZ DANS le TEMPLE d’Hermès Trismégiste en cliquant sur l’icone ci-après :

(JPG)


Retour en Haut de page La Cabbale universelle

Cabbale, (kabbale,cabale,qabbalah)

Le sens Cachant de la Cabbale.

Le sens cahant de la Cabbale, (kabbale,cabale,qabbalah)


Le Grand OEuvre d’Hermès


Téléchargement GRATUIT du livre : Le Troisième Oeil et l’infini.


(JPG) t nous fut révélé le sens Cachant de la Cabbale,(kabbale, cabale, qabbalah)

Enfin, si vous prenez le temps de lire, et surtout relire, Le Troisième Oeil et l’Infini*, dans l’ordre chronologique des chapitres, ce qui correspont à la Cabbale, avec la profondeur attentive voulue, alors vous recevrez le sens CACHANT ce cette Cabbale, un tout autre livre que celui qui se révèle de prime abord et qui lui, contient cette mystérieuse et très ancienne alchimie de la pierre philosophale, l’essence même de la Cabbale,(kabbale,cabale,qabbalah), qui vous fera passer des ténèbres de l’ignorance et son cortège d’émotions stériles, aux lumières de la véritable Connaissance de cette Cabbale source et de ses extases fécondantes.

Pour tirer profit du sens CACHANT de la Cabbale, nous vous invitons à effectuer un téléchargement gratuit du Troisième Oeil et l’Infini au format pdf.

Ce n’est pas parce qu’il est offert gratuitement, que le contenu de ce livre n’a pas grande valeur, non, c’est même tout le contraire*.

Les trésors de véritable connaissance qu’il renferme sont inestimables au point que nulles monnaies d’un monde matérialiste ne sauraient pouvoir en acquitter le prix réel.

Alors, comme pour les joyaux de la caverne d’Ali Baba, servez-vous c’est GRATUIT, et si après avoir beaucoup reçu, car il vous sera difficile de prétendre que ce livre ne vous a pas beaucoup appris, vous souhaitez faire oeuvre de gratitude envers la divine Providence qui a mis généreusement sur votre route la véritable Cabbale et Le Troisième Oeil et l’Infini*, il vous suffira pour vous acquitter de votre dette, de faire tout simplement largement connaître autour de vous ce site et son :


ENTREZ DANS le TEMPLE d’Hermès Trismégiste en cliquant sur l’icone ci-après :

(JPG)


Retour en Haut de page La Cabbale universelle

Le fil d’ariane de la cabbale

Cabbale, source et utilité.

Cabbale et origines


Le Grand OEuvre d’Hermès


Téléchargement GRATUIT du livre : Le Troisième Oeil et l’infini.


(JPG) récisions subtiles sur la vraie Cabbale.

La cabbale (Kabbale, cabale qabbalah), avant d’être repris schématiquement par les hébreux qui en en font leur science traditionnelle, était depuis l’origine de l’humanité le moyen de transmettre, sous forme d’arcanes, d’axiomes et de sentences, les plus Hautes Connaissances que nous tenons de nos origines, non pas simiesques comme la grossière théorie de Darwin le laisse entendre, mais incontestablement divine.

Cette sublime cabbale (Kabbale, cabale qabbalah), commence comme un jeu d’enfant, des images analogiques que partagent les membres d’une civilisation et d’une même culture, et qui se trouvent par l’usage, réduit à des symboles, pour finir sous les formes de représentation les plus abstraites, que sont les lettres ou/et les nombres.

La cabbale (Kabbale, cabale qabbalah), n’est donc pas le sens Parlant ou Signifiant des ces lettres ou ses nombres, et qui au fil des temps a fini par n’exprimer que ce que les modes de langage ont bien voulu en faire au gré des préoccupations locales ou traditionnelles, mais le sens Cachant de ces formes symboliques abstraites, qui seul est sensé conserver une part de la Connaissance originelle.

La cabbale (Kabbale, cabale qabbaah), à cause de ces raisons, est essentiellement une science hermétique. Que cette La cabbale (Kabbale, cabale qabbalah), soit Orientale, comme celle de l’Inde ou de la Chine, ou Occidentale comme celle des Celtes, des anciens Égyptiens, des Chaldéens ou plus proche de nous, mais aussi beaucoup plus dégénérée dans sa signification, celle des Judéo-Chrétiens.


ENTREZ DANS le TEMPLE d’Hermès Trismégiste en cliquant sur l’icone ci-après :

(JPG)


Retour en Haut de page La Cabbale universelle

Filiation entre Cabbale et Hermétisme

Cabbale et tradition Hermétique

La Cabbale est Hermétique


Le Grand OEuvre d’Hermès


Téléchargement GRATUIT du livre : Le Troisième Oeil et l’infini.


(JPG) ermétisme la Cabbale de l’Occident.

Dans la grande tradition Hermétique Occidentale, retenons une La cabbale (Kabbale, cabale qabbalah), qui échappe à la grande dégénérescence Judéo-Chrétienne, je veux parler de la cabbale (Kabbale, cabale qabbalah), des Alchimistes, qui est une des rares à avoir conserver les pouvoirs Magiques de la cabbale (Kabbale, cabale qabbalah) des origines, qui implique pour qu’il y ait Connaissance, que l’oeuvrant devienne lui-même son oeuvre et l’ensemble dans une harmonie avec les Lois de la Divine Création.

Parler de Magie, en parlant de La cabbale (Kabbale, cabale qabbalah), pourrait sembler suspect à qui est encore camisolé dans sa prison de certitudes intellectuelles raisonneuses, ou de préjugés reposant sur des postulats sans crédibilités. À ceux-là je communique pour réflexion, cette lettre d’Eliphas Lévi paru dans la revue l’Initiation en 1891 Lettre d’Eliphas Lévis.


ENTREZ DANS le TEMPLE d’Hermès Trismégiste en cliquant sur l’icone ci-après :

(JPG)


Retour en Haut de page La Cabbale universelle

Filiation entre Cabbale et Hermétisme

Début du voyage de la quête de la Cabbale source.

La Cabbale originelle est Hermétique


Le Grand OEuvre d’Hermès


Petits voyages Bibliques.

C’est toujours comme cela en matière de recherche, un jour on trouve par hasard ce que l’on ne cherchait pas, ce que d’autres s’évertuent à chercher avec acharnement et application.

Pour dire le vrai, les Tables de la Loi de Moïse étaient la cadette de mes préoccupations. J’en connaissais, comme tout le monde, l’histoire plus ou moins légendaire, et si j’en crois Hollywood, assez délirante.

Moïse reçoit ces Tables de la Loi de Dieu Lui-même, et les transmet au peuple choisi pour en assurer la garde, mais voyant que ce peuple n’était pas digne d’un tel hommage, Moïse, dans un premier temps, casse ces Tables, avant d’aller en chercher une nouvelle copie auprès de son auteur.

Ledit peuple, dont l’ignorance manifeste ne permettait pas d’apprécier la valeur du fabuleux trésor qui lui était confié, pour en être le digne gardien, s’empresse, après moult pérégrinations, de perdre ces précieuses Tables de la Loi, l’arche d’alliance et Menorah incluses. Depuis, une partie de l’humanité cherche cet inestimable trésor, tandis que l’autre a fini par s’en foutre complètement, mais pour ceux qui veulent connaître l’histoire romancée, qu’ils ouvrent la Bible, version ancien Testament, paraît-il qu’il y aurait du vrai...


ENTREZ DANS le TEMPLE d’Hermès Trismégiste en cliquant sur l’icone ci-après :

(JPG)


Retour en Haut de page La Cabbale universelle

Filiation entre Cabbale et Hermétisme

Sur les chemin de la Cabbale originelle.

La Cabbale originelle est Hermétique


Le Grand OEuvre d’Hermès


Voyage en quête de l’Arche perdue.

En ce qui me concerne, et de là où je me tiens spirituellement, il n’était nullement évident que j’aie un jour un quelconque lien, direct ou indirect, avec ces fameuses Tables de la Loi, n’étant pas membre du peuple choisi pour sa garde, ni d’ailleurs un sympathisant de ce recueil d’inepties tel qu’il m’a été donné d’en lire des larges extraits dans les traductions Bibliques, dont la prétention n’est rien de moins, que d’être le reflet exact de la Parole ... Divine... Je n’invente rien c’est juste une référence au concile de Trente.

Je ne sais pas si vous avez pris la peine de lire attentivement la Genèse (Biblique), ou s’il vous en reste des bribes en mémoire, mais je vous invite à le faire, même de façon limitée, et il m’étonnerait fort que l’indigence du texte, enfin, de sa pseudo fidèle traduction, sa puérilité et sa médiocrité tant littéraire que romanesque, ne viennent pas au bout de votre meilleure bonne volonté ou de votre pire insomnie.

Souvent, il m’est arrivé de penser en lisant cette Genèse : si c’est là, la transcription des Tables de la Loi, est-ce une mauvaise chose qu’elles se soient perdues... Peut-être même l’effet d’une volonté Divine, si, comme j’en suis convaincu, il n’y a pas de hasard ou de coïncidences... Allez savoir ...

En tout cas, pour ce qui me concerne, j’avais depuis longtemps accepté cette perte, et ne considérais pas l’utilité d’aller à la quête de l’Arche perdue, trésor, qui dans mon esprit, appartenait de plein droit à ce fameux peuple choisi, et qui d’ailleurs en revendique bruyamment la propriété ; preuve s’il en est encore besoin du dévoiement qu’il en a fait...


ENTREZ DANS le TEMPLE d’Hermès Trismégiste en cliquant sur l’icone ci-après :

(JPG)


Retour en Haut de page La Cabbale universelle

Filiation entre Cabbale et Hermétisme

La quête de la Cabbale originelle nous mène en Égypte.

La Cabbale originelle est Hermétique


Le Grand OEuvre d’Hermès


L’Egypte la terre des dieux.

Mais voilà, la destinée et la Divine Providence gouvernent, et sans que je m’en préoccupe le moins du monde, mes multiples randonnées sur les chemins de l’ésotérisme et de la spiritualité (sans aucun lien avec une quelconque religion ou secte), ont guidé mes pas sur les voies hermétiques, celles des Alchimistes et des adeptes de ce cher et vieil Hermès, où la langue usuelle est celle des cabalistes et des analogistes, langue qui, à force de pratique, finit par devenir un seconde nature.

L’Analogie, le langage des dieux, celui de la symbolique universelle, qui est correspondance mais pas identité, clé de la célèbre et de l’incontournable Table d’Emeraude, ainsi que des arcanes du livre de Thoth, est nécessairement le langage de la Sapience des Alchimistes. Grâce à ce langage, il est possible de décrire sous l’aspect d’une réalité matérielle, un univers immatériel accessible uniquement par similitude.

Cette pratique de discernement, entre le langage profane, et celui ésotérique, m’a inévitablement mené sur les voies des antiques sagesses et écoles de mystères, et donc de la plus incontournable de toutes, car elle en est le Temple mère, je veux parler de celle de l’ancienne Égypte. Loin de moi, l’idée de vous détailler ce long cheminement qui fut le mien avant ma découverte ; si un égyptologue vous expliquait son labeur et ses fouilles nombreuses et infructueuses, avant de parvenir à ses découvertes, vous trouveriez cela passablement ennuyeux... et... ça l’est.

Aussi j’entrerai directement dans le vif du sujet : L’Égypte a une Science ontologique qui remonte à un passé si lointain, qu’il n’est pas possible d’en donner exactement la durée. Et plus nous remontons dans l’histoire, plus nous découvrons, non pas des civilisations sous développées, mais au contraire des civilisations hautement développées. Comme l’avait d’ailleurs constaté Champollion, lorsqu’il indiquait que plus il remontait dans le temps de l’ancienne Égypte, plus il avait à faire à des civilisations sophistiquées, comme si, disait-il, la civilisation Égyptienne n’était qu’une lente et continuelle dégénérescence. Ce qu’elle a indiscutablement été comme l’histoire le démontre.


ENTREZ DANS le TEMPLE d’Hermès Trismégiste en cliquant sur l’icone ci-après :

(JPG)


Retour en Haut de page La Cabbale universelle

Filiation entre Cabbale et Hermétisme

L’origine sacrée de la Cabbale originelle.

La Cabbale originelle est Hermétique


Le Grand OEuvre d’Hermès


L’Egypte mystique siège de la Sapience.

La tradition des hautes Connaissances spirituelles et mystiques était, en Égypte, entre les mains de collèges de grands Hiérophantes, qui en préservaient la pureté et la transmission en cherchant continuellement dans la population les individus, toutes classes confondues, susceptibles d’être formés et initiés à la plus grande de toutes les sciences, la Sapience.

Ce collège de sages était celui qui avait les plus hautes fonctions dans la société, puisqu’il formait les Pharaons, et que ces derniers devaient en faire partie. Le Pharaon devant symboliser l’osmose parfaite entre le visible et l’invisible, la matière et l’esprit, le mortel et l’immortel, il était la manifestation représentant la divinité humaine sur terre, qui conquiert en même temps sa divinité céleste. Et c’est dans cette juste perspective, que le Pharaon était légitimement considéré comme un dieu incarné.

Le Pharaon était le personnage le plus puissant de la société Égyptienne, mais il avait au-dessus de lui, non pas un personnage, mais ce fameux et discret collège de sages, gardiens du Temple sacré, des trésors spirituels intemporels sur lesquels reposaient la culture et la tradition fondatrices de cette extraordinaire civilisation.


ENTREZ DANS le TEMPLE d’Hermès Trismégiste en cliquant sur l’icone ci-après :

(JPG)


Retour en Haut de page La Cabbale universelle

Filiation entre Cabbale et Hermétisme

La sortie d’Égypte de la Cabbale originelle.

La Cabbale originelle est Hermétique


Le Grand OEuvre d’Hermès


Avant le voyage, les raisons.

Les nécessités du futur voyage.

Comme nous l’avons vu, la dégénérescence fut lente mais inéluctable, elle se caractérise toujours, dans toutes les traditions, par une profanation des richesses spirituelles. Petit à petit le sens sacré ésotérique, qui seul en révèle les fabuleux mystères, se vulgarise, pour être repris par les incultes dans un ensemble de rituels sans âme ni esprit, et sous forme d’idolâtrie grossière et de fêtes populaires vulgaires.

La Grande Fraternité, qui de tout temps, s’est donné pour mission la sauvegarde et la transmission des Connaissances sacrées, constatant, après plusieurs millénaires, la dérive dangereuse de la société Egyptienne sur la voie de cette profanation, a essayé d’en ralentir les effets, espérant peut-être parvenir à un rétablissement des valeurs fondatrices.

Ce travail colossal a débuté, de façon occulte, sous Touthmôsis III, il s’est poursuivi avec Aménophis III et la reine Tiy, pour aboutir à sa forme exotérique avec le célèbre Pharaon Amenhotep IV connu sous le nom d’Akhenaton.


ENTREZ DANS le TEMPLE d’Hermès Trismégiste en cliquant sur l’icone ci-après :

(JPG)


Retour en Haut de page La Cabbale universelle

Filiation entre Cabbale et Hermétisme

Destination futur de la Cabbale originelle.

La Cabbale originelle est Hermétique


Le Grand OEuvre d’Hermès


Le Voyage dans le temps était inéluctable.

Cette tentative de restauration, dans la pureté des principes originels ayant échoué, les grands Hiérophantes, qui avaient la connaissance - que nous sommes loin d’avoir égalée encore à ce jour -, de la prédiction juste des cycles d’évolution et d’involution des civilisations, ont su après cet échec, que ce qui faisait la spécificité de la civilisation ’gyptienne étant définitivement corrompu, elle ne pouvait que dépérir et disparaître.

Leurs prévisions, - car il est incontestable qu’il s’agit bien de cela -, s’étant depuis avérées parfaitement justes, tant dans les causes que dans les effets ; voilà qui nous indique l’un des aspects des pouvoirs de ces grands Hiérophantes.

Constatant ce fait inéluctable, ces grands Hiérophantes, qui je le rappelle avaient préalablement oeuvré sur plusieurs générations, pour tenter de restaurer cette civilisation, ont donc décidé, suivant un schéma qu’il serait trop long et hors sujet d’expliquer ici, de remplir leur mission sacrée en protégeant ces Divines Connaissances, afin qu’elles parviennent aux futures générations, lorsque la civilisation qui devait plonger dans l’âge noir dit l’âge de fer en sortirait et pourrait enfin récupérer ces Connaissances sacrées.


ENTREZ DANS le TEMPLE d’Hermès Trismégiste en cliquant sur l’icone ci-après :

(JPG)


Retour en Haut de page La Cabbale universelle

Filiation entre Cabbale et Hermétisme

Poursuite du voyage dans le temps de la Cabbale originelle

La Cabbale originelle est Hermétique


Le Grand OEuvre d’Hermès


Histoire du langage et des hiéroglyphes.

Quand le Tarot devient une clé de l’Histoire.

Enfin, ces Connaissances voilées devaient pouvoir, à la fin de l’âge de fer, - qui se situait astrologiquement à l’avénement de l’ère du Verseau -, être à nouveau décryptées et dévoilées par ces nouvelles générations.

Pour permettre la réalisation de cet objectif, ces grands Hiérophantes, qui je le rappelle, avaient une vision historique extrêmement vaste, tant dans le passé que dans le futur, ont utilisé plusieurs clés .

L’une consistait à graver abondamment dans la pierre des monuments d’Égypte, une histoire et un langage qui, quels que soient les aléas de l’histoire, ne pouvaient que nous parvenir. Et si nous considérons le nombre incroyable de monuments qu’il reste encore à découvrir, cette précaution s’étale sur plusieurs générations, voire plusieurs civilisations.

Une autre est dans la réalisation d’une langue nouvelle, qui, reprenant de façon cursive les principes de l’écriture hiéroglyphique, renfermerait les trois aspects de cette ancestrale écriture que sont : le Parlant, le Signifiant et le Cachant. Enfin il fut confié au vice le soin de recevoir l’une de ces clés sous la forme d’un jeu de carte dont le nom même est un symbole analogique à savoir : le TAROT, les fameuses lames du livre de THOTH.

Les sages considérant que si des clés étaient confiées au vice (le jeu), elles avaient plus de chance de se transmettre durablement que si elles étaient confiées à la vertu, preuve s’il en est encore besoin de leur immense sagesse...


ENTREZ DANS le TEMPLE d’Hermès Trismégiste en cliquant sur l’icone ci-après :

(JPG)


Retour en Haut de page La Cabbale universelle

Filiation entre Cabbale et Hermétisme

Hermès et la Cabbale originelle.

La Cabbale originelle est Hermétique


Le Grand OEuvre d’Hermès


L’histoire d’Hermès.

Celui qui fut désigné pour transmettre cette langue, ainsi que les enseignements sacrés, est connu dans l’histoire sous le nom de Moïse. Historiquement il est intéressant de savoir que rien n’atteste que ce personnage ait réellement existé ; personnellement, je pense qu’il est à considérer comme Hermès Trismégiste, Bouddha, Zoroastre, Orphée, Dionysos, Osiris, Odin, Jésus et tant d’autres.

Hermès Trismégiste aurait écrit, selon la légende, plus de 50.000 ouvrages. Si nous admettons qu’il en ait écrit un par mois pendant 100 ans cela ne ferait que 1.200 ouvrages...

Nous pouvons constater que nous sommes très loin du compte, et même si nous le faisons vivre comme Mathusalem 1000 ans, nous ne parvenons pas à plus de 12.000 ouvrages. Ce qui paraît invraisemblable pour une seule personne, est parfaitement possible si nous admettons qu’Hermès Trismégiste est le nom donné à un collège de sages, qui assure par le nombre et sa pérennité, la possibilité de réaliser ce grand nombre de livres qu’on prête à ce personnage ; d’autant qu’il était conforme à la tradition de cette époque, qu’un membre d’une école ou d’un collège ne signait jamais de son nom, mais du nom de l’école ou du collège auquel il appartenait. Tradition qui s’est perdue lorsque la connaissance est passée par le truchement des Grecs, qui eux en faisaient un lucratif commerce.

Histoire de la langue hébraïque.

Cette langue nouvelle transmise par ce collège de Hiérophantes que nous connaissons sous le vocable de Moïse, est bien évidemment la langue hébraïque .

Contrairement à une idée fortement suggérée depuis des siècles, l’hébreu n’est pas une langue qui remonte au déluge, et encore moins à Adam et Eve, elle n’existait pas avant l’échec d’Akhenaton, et il n’existe d’ailleurs aucun document hébraïque authentique remontant jusqu’à cette époque.

La langue hébraïque est une langue jeune, et qui a été créée et transmise à un peuple nomade, uniquement pour qu’il reçoive, sans le comprendre, - n’ayant ni l’érudition nécessaire, ni l’élévation spirituelle le lui permettant -, un enseignement voilé, avec pour mission d’en conserver strictement la forme originelle. Et comme il n’était pas possible de dire et faire comprendre à ce peuple inculte et rustique tant dans ses moeurs que dans ses traditions, les raisons de cette démarche, il a été constitué une tradition cultuelle autour de ce langage et de ces textes, avec les peurs, malédictions et menaces diaboliques telles qu’on en donne aux jeunes enfants, pour qu’il ne fassent pas certaines bêtises que leur nature déraisonnable et inculte pourrait les pousser à faire.


ENTREZ DANS le TEMPLE d’Hermès Trismégiste en cliquant sur l’icone ci-après :

(JPG)


Retour en Haut de page La Cabbale universelle

Filiation entre Cabbale et Hermétisme

Le Livre et la Cabbale originelle.

La Cabbale originelle est Hermétique


Le Grand OEuvre d’Hermès


Le Livre des origines.

Ainsi, lorsque l’on part à la recherche des origines de l’humanité, nos origines, après avoir rapidement épuisé les inepties des livres scolaires, académiques et "historiquement correctes", qui font remonter notre civilisation à la Grèce, alors qu’elle n’en est, cette Grèce, que sa dégénérescence la plus aboutie, on en arrive forcément aux chercheurs indépendants et courageux, qui ont su briser les chaînes d’une tradition culturelle sclérosante. La Bible en est le passage incontournable, comme les Védas pour les Hindous, même si rapidement les traductions, interpolations, et tripatouillages rendent sa lecture indigeste autant que délirante.

C’est en cherchant ce qui avait bien pu servir comme référence et modèle à cette Bible, et que des siècles d’inquisition et d’obscurantisme volontaires avaient tenté de dissimuler à la connaissance publique, que j’ai croisé les routes (livres) d’H.P. Blavatsky, Henri Corneille Agrippa, Louis Claude Vincent, Henri Durville, Saint Yves d’Alveydre Isha Schwaller de Lubicz et son mari, Martines de Pasqualy, Dom Antoine-Joseph Pernety et tant d’autres alchimistes, celle du génial Fabre d’Olivet et son livre :Histoire philosophique du genre humain.

C’est guidé par les voies de La Providence que Fabre d’Olivet a dégagé le Sépher de Moïse. L’importance de sa tâche est incommensurable, elle a été longue et difficile, et il signale à maintes reprises dans ce livre : « La Langue hébraïque reconstituée », qu’il ne peut pas apporter les commentaires qui auraient éclairé sa traduction décryptée, car l’importance de l’oeuvre aurait surchargé un travail déjà conséquent. Non qu’il n’en fût pas capable, probablement d’ailleurs qu’il l’a fait pour son compte personnel, car les multiples allusions qu’il fait tout au long de son livre, me font croire qu’ayant perçu les extraordinaires lumières des Tables de la Loi décryptées, il n’a pas pu ne pas en approfondir les inestimables richesses.

Le livre manuscrit : Théodoxie Universelle.

Curieuse anecdote concernant Fabre d’Olivet, dans un petit livre manuscript : Théodoxie Universelle, ce dernier explique qu’en cherchant à réunir documents et informations, pour écrire son Histoire philosophique du genre humain, il s’est trouvé confronté aux difficultés d’une traduction Biblique discutable et scabreuse, et que c’est très fortuitement qu’en voulant retrouver le sens ancien et originel de la langue hébraïque, afin de confronter ce sens avec les traductions modernes des Septante qu’il a été, à son corps défendant, amené à reconstituer complètement cette langue dans sa tradition historique qui s’était perdue ; travail admirable que nous retrouvons dans son oeuvre magistrale qu’est : « La Langue hébraïque restituée », livres aux Editions l’âge de l’homme.

Après avoir reconstitué cette langue dans sa version originelle, avec ses racines Égyptiennes et ses sens Parlant, Signifiant et Cachant, conformes à la langue Hiéroglyphique, Fabre d’Olivet pour démontrer la pertinence de sa reconstitution, a donc traduit les 10 premiers chapitres du Sépher de Moïse, qui ont servi à établir la Genèse Biblique. Le résultat est absolument époustouflant, ce long travail nous a dégagé de sa coque d’ignorance l’un des textes les plus lumineux et des plus prestigieux de la Connaissance universelle.


ENTREZ DANS le TEMPLE d’Hermès Trismégiste en cliquant sur l’icone ci-après :

(JPG)


Retour en Haut de page La Cabbale universelle

Filiation entre Cabbale et Hermétisme

Les Tables de la Loi et la Cabbale originelle.

La Cabbale originelle est Hermétique


Le Grand OEuvre d’Hermès


D’un livre à l’autre.

Ayant eu à mon tour, très fortuitement, ce livre entre les mains, j’ai immédiatement compris que le travail de Fabre d’Olivet n’était rien de moins que la restitution de ces fameuses Tables de la Loi, originelles, qui étaient réputées perdues. Il ne s’agit pas bien évidemment, des Tables de Pierre, comme la tradition populaire les imagine, mais bien d’avantage des enseignements qui sont la quintessence de la Connaissance, la fameuse Pierre philosophale des alchimistes (tradition hermétique qui plonge ses racines dans l’ancienne Égypte), ou plus simplement, des enseignements abondamment gravés dans la pierre d’un nombre incroyable de monuments. Et ce qui était perdu, n’était pas un objet en lui-même, mais bel et bien le sens Cachant qui voile cet enseignement aux foules profanes et incultes depuis des millénaires.

Et par là, nous en revenons à l’échec du Pharaon Akhenaton, les foules grossières et incultes ayant profané les Connaissances ontologiques originelles, elles ont sombré, et leur civilisation avec, dans l’idolâtrie du culte du Veau d’Or, que nous retrouvons dans l’histoire Biblique. Sachant qu’il n’était plus possible d’en restaurer la pureté, les grands Hiérophantes n’attendaient plus rien des peuples de leur époque, ni des générations à venir et ce, pour une longue période. Il fallait donc permettre à cet enseignement de traverser le déclin inéluctable, la mort programmée de la civilisation Égyptienne, et du chaos qui règne, lorsque les peuples se retrouvent sans bases ontologiques et mystiques élevées, période pendant laquelle la barbarie se manifeste invariablement par la destruction systématique des sciences et connaissances antérieures. L’histoire démontre, que depuis l’échec d’Akhenaton, c’est hélas ce qui est advenu.

Le processus employé, est d’ailleurs d’une redoutable intelligence, il ne consiste pas à avoir enterré des livres à un endroit donné, mais à faire véhiculer par un peuple, de génération en génération, un texte qui doit rester immuable dans sa rédaction. Sa référence à une origine divine, devant servir de base ontologique à ce peuple, et le truchement de ce texte devant être la figure emblématique et symbolique qui est a la base de toute révélation.

Moïse, est réputé être un grand Prêtre du Temple de l’ancienne Egypte et nous retrouvons dans l’Isis dévoilée d’H.P. Blavatsky, Editions Adyar, cette magnifique interprétation ésotérique de la figure de Moïse :


ENTREZ DANS le TEMPLE d’Hermès Trismégiste en cliquant sur l’icone ci-après :

(JPG)


Retour en Haut de page La Cabbale universelle

Filiation entre Cabbale et Hermétisme

Moïse et la Cabbale originelle.

La Cabbale originelle est Hermétique


Le Grand OEuvre d’Hermès


Le Livre de la Connaissance.

Isis dévoilée d’H.P. Blavatsky, Editions Adyar.

« Moïse était un célèbre pratiquant de la Science hermétique. Si nous tenons compte qu’ont fait échapper Moïse (Asarsiph) au Pays de Madian, et qu’il s’assit "prés d’un puits", (Exode II) nous en déduisons ce qui suit :

Le "Puits" jouait un rôle prépondérant dans les Mystères des fêtes bacchiques. II a la même signification dans le langage sacerdotal de tous les peuples. Un puits est "la source du salut" mentionnée dans Esaïe (XII, 3). Dans son sens spirituel l’eau constitue le principe mâle. Par son rapport physique dans l’allégorie de la création, l’eau est le chaos, et le chaos est le principe féminin vivifié par l’Esprit de Dieu - le principe mâle. Dans la, Zachar signifie mâle, et le Jourdain était appelé Zachar (Universal History, vol. II, p. 429). Il est à noter que le père de Jean-Baptiste, le prophète du Jourdain - Zacchar - portait le nom de Zachar-ias. Un des noms de Bacchus est Zagreus. La cérémonie d’asperger d’eau le sanctuaire, était sacrée dans les rites Osiriens, de même que dans les institutions mosaïques. Il est dit dans le Mishna "tu demeureras à Succa, et tu verseras de l’eau pendant sept jours, et les tuyaux pendant six jours" (Mishna succah, p. I. "Prends de la terre vierge.. et pétris la poussière avec de l’EAU vivante, commande le Sohar (Introduction au Sohar ; Kabbala Denudata, II, pp. 220-221). Cornelius Agrippe, fait la citation suivante : Seule "la terre et l’eau, suivant Moïse, sont capables de donner naissance à une âme vivante". L’eau de Bacchus était supposée donner le saint Pneuma à l’initié ; et chez les chrétiens, elle lave tous les péchés dans le baptême par le pouvoir du Saint-Esprit. Dans son sens cabalistique, le "puits" est l’emblème mystérieux de la Doctrine Secrète. "Si quelqu’un a soif qu’il vienne à moi et qu’il boive", dit Jésus (Jean, VII, 37).

Il est par conséquent parfaitement naturel de représenter Moïse, l’adepte, assis auprès d’un puits. Les sept filles du prêtre Hénite de Madian, qui venaient puiser de l’eau pour remplir les auges et abreuver le troupeau de leur père, s’approchent de lui. Nous retrouvons ici le nombre sept, le nombre mystique.

Moïse ayant conquis les sept Puissances mauvaises, et gagné l’amitié des sept pouvoirs occultes bienfaisants, demeura chez Réuel, le prêtre de Madian, qui invita "l’Égyptien" à prendre de la nourriture, c’est-à-dire à s’assimiler sa sagesse. Suivant la Bible les anciens de Madian étaient connus comme de grands prophètes et devins. Enfin Réuel, ou Jethro, l’initiateur et l’instructeur de Moïse lui donne sa fille en mariage. Cette fille c’est Zipporah, c’est-à-dire la Sagesse ésotérique, la brillante lumière de la connaissance, car Siprah signifie a le brillant a ou "le resplendissant a du mot "Sapar", briller. Sippara, en Chaldée, était la cité du "soleil". C’est ainsi que Moïse fut initié par le Madianite, ou plutôt le Kénite, et de là l’allégorie biblique ».


Retour en Haut de page La Cabbale universelle

Filiation entre Cabbale et Hermétisme

Le Livre source de la Cabbale originelle.

La Cabbale originelle est Hermétique


Le Grand OEuvre d’Hermès


Le livre et Moïse

Moïse est donc le trope, suivant en cela le principe des Tables de la Loi, que nous retrouverons si souvent au travers du nom qui symbolise une fonction. La tradition prétend que cela signifie : sauver des eaux, et si nous nous référons au déluge que représente la fin d’une civilisation, nul doute que le sens ésotérique soit en rapport avec cette interprétation.

Martines de Pasqually dans son livre : « Traité de la réintégration » nous donne comme traduction pour Moïse = « Flottant sur les eaux », mais si nous nous fions aux hiérogrammes hébraïques qui composent son nom, nous avons : Mem - Shine - Hé , dont la racine nous donne, suivant Fabre d’Olivet :

« De la racine du signe de l’activité extérieure à celui du mouvement relatif, ou par contraction, naît une racine dont l’objet est d’exprimer tout ce qui se meut d’un mouvement contractile, se retire en soi et se met en masse. Toute chose palpable comme la récolte, la moisson ».

Moïse, symbole de la moisson des connaissances avant que cette récolte ne se perde... Plus parlant encore, si nous utilisons une des clés que sont les lames du livre de Thoth le TAROT, dont nous constaterons la parenté directe indiscutable avec les Tables de la Loi, nous obtenons : Le Nombre 13, la Mort, le Nombre 0, le Fou et le Nombre 5, le Pape, pour une réduction théosophique au Nombre 9, l’Ermite, ce que nous pourrions traduire de la façon suivante pour le nom symbolique de Moïse :

Le cycle du grand transformateur universel de vie et de mort des forces du destin plongeant dans le chaos pour renaître en quintessence de l’intelligence universelle au travers du sage qui aura su se taire par prudence en vue de conserver les secrets de la Pierre philosophale.

Le livre de la Cabbale source.

Et les secrets sont bien ceux que contiennent les Tables de la Loi, et que rien ne peut égaler en quintessence, comme vous pourrez le constater, si vous savez vous en rendre digne, car à l’inverse du savoir, la Connaissance n’est pas un dû, mais une quête !

Avant, je vous invite à une petite chevauchée cabbalistique préliminaire, car il faut que vous compreniez que les enseignements des Tables de la Loi exigent, des facultés intellectuelles et spirituelles, qui se trouvent en partie atrophiées par la culture et la mentalité occidentale raisonneuse et matérialiste, est-ce voulu ?...

Personnellement j’en suis convaincu et ce, pour en éviter une nouvelle profanation par les adorateurs du veau d’or. Principe que nous retrouvons énoncé dans l’Evangile selon Matthieu :

« 7.6 Ne donnez pas les choses saintes aux chiens, et ne jetez pas vos perles devant les pourceaux, de peur qu’ils ne les foulent aux pieds, ne se retournent et ne vous déchirent.
7.7 Demandez, et l’on vous donnera ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l’on vous ouvrira.
7.8 Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l’on ouvre à celui qui frappe. »

Afin d’en permettre la découverte au plus grand nombre qui en fera l’effort nécessaire, je me suis efforcé de tenir compte, dans ce livre, La Véritable Histoire d’Adam et Ève enfin dévoilée, des ces limites culturelles et cultuelles imposées par cette tradition, et de fournir les moyens pour les dépasser, sans avoir à refaire l’immense et long chemin qui fut le mien pour y parvenir.

Rendre le plus simple et le plus accessible possible ce qui est infiniment complexe.

Retour en Haut de page La Cabbale universelle

Filiation entre Cabbale et Hermétisme

La Cabbale originelle et la Grande Tradition Occidentale.

La Cabbale originelle est Hermétique


Le Grand OEuvre d’Hermès


Le Livre de la Connaissance.

Vous allez entrer dans un enseignement qui remonte probablement à la nuit des temps ; il est celui qui est à l’origine de la longue et fastueuse civilisation Égyptienne, qui s’est nourrie probablement de l’Atlantéenne, dont les mystères ont servi de bases initiatiques, tant aux Grecs et à leur admirable tradition Orphique, qu’aux Chaldéens, Hébreux, et par voie de conséquence et de dégénérescences successives, à notre civilisation Judéo-Chrétienne. Les étranges similitudes qu’il y a entre toutes les grandes traditions, Hindoues, Chinoises, Babyloniennes, Sumériennes, Celtiques, Nordiques et Amérindiennes, ont pour origines ces Tables de la Loi, qui sont appelées différemment, mais qui contiennent un enseignement si proche et intemporel, qu’il est difficile de ne pas y voir une source commune.

Ne croyez surtout pas qu’il s’agit de quelque chose de dépassé, de suranné, d’obsolète, vous découvrirez que rien aujourd’hui ne peut encore égaler en puissance, en actualité et en profondeur les richesses, la cohérence, et la transcendance de ces Tables de la Loi.

Si, comme je vous le souhaite, vous en pénétrez la signification profonde, vous n’aurez rien de moins que l’ouverture de votre propre temple intérieur.

J’ai la faiblesse de croire que les Révélations que contiennent ces Tables de la Loi, sont celles qui annoncent l’ère du Verseau, celui qui devra terminer l’âge de fer dans lequel nous sommes encore.

A l’appui de cette conviction, cette citation du Christ dans l’Evangile de Matthieu :

« 5.17 Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir.

5.18 Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé.

5.19 Celui donc qui supprimera l’un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux ; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux.

5.20 Car, je vous le dis, si votre justice ne surpasse celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez point dans le royaume des cieux »
.


Retour en Haut de page La Cabbale universelle

Filiation entre Cabbale et Hermétisme

La Providence et la Cabbale originelle.

La Cabbale originelle est Hermétique


Le Grand OEuvre d’Hermès


L’écrin, aussi joli soit-il, n’est pas comparable au joyau qu’il contient.

Ne vous laissez pas surprendre par la richesses des extraits qui vous sont proposés sur ce site concernant.

La Véritable Histoire d’Adam et Eve enfin dévoilée.

En réalité ils ne sont que de modestes aperçus de ce que contient ce premier tome de 500 pages, dont chacune renferme d’inestimables richesses des très anciennes Sapiences.

Simplement, ce site ambitionne de vous donner une idée de l’intelligence lumineuse qui se dégage des Tables de la Loi du Sépher de Moïse, comme jamais il a été proposé au grand public d’en connaître le véritable contenu.

Mais il en est des lumières de la Providence comme de la nourriture pour les estomacs, chacun ne peut espérer en recevoir plus qu’il n’en peut contenir...

La Justice Divine à ceci de supérieur à la justice humaine, c’est que chacun en reçoit autant-que-possible, sans qu’il soit nécessaire d’en priver d’autre pour autant...

Pour les affamés de la Véritable Connaissance et de nourritures spirituelles non frelatées , il y a dans ce livre, qui a nécessité plus de 25 ans de travaux, de plantureuses agapes en perspective.


Retour en Haut de page La Cabbale universelle

Filiation entre Cabbale et Hermétisme

Cabbale originelle et chevauchée cabbalistique.

La Cabbale originelle est Hermétique


Le Grand OEuvre d’Hermès


Les secrets des lames du livre de Thoth : le Tarot.

lI n’est pas possible d’accéder aux sublimes lumières des Tables de la Loi avec une pensée contemporaine, et des références intellectuelles et culturelles uniquement issues de la tradition matérialiste qui constitue la structure de la pensée Occidentale.

Afin de permettre une ouverture d’esprit sur l’Intelligence source, qui illumine l’enseignement que contient le Sépher de Moïse dans sa version originelle, ce chapitre vous propose une petite chevauchée cabbalistique sous la forme d’un petit jeu d’enfant, qui, sous son aspect simple et de compréhension aisée, n’en est pas moins un formidable outil de décryptage qui vous servira pour le reste de votre vie, en toute circonstance, et vous permettra d’accéder rapidement à ce qui vous était précédemment voilé.

Grâce à cette clé véritablement magique, vous pourrez vous aventurer dans un domaine qui était jusqu’à présent réservé aux grands initiés. Avec un peu de pratique, les portes du Temple de la Connaissance s’ouvriront pour vous révéler les trésors qu’il renferme, et vous serez libre de choisir de prendre tout ou partie de ses richesses, qui sont offertes dans ce livre, pour ceux qui parviennent jusqu’à elles.

Le Tarot et les Tables de la Loi.

Les mystères du Divin Tarot, (pas celui de nos tireuses de cartes), vous seront expliquées, ainsi que le lien incontournable qu’il a avec les Tables de la Loi.Non seulement le lien est indiscutable, mais les lames du livre de Thoth en constituent un véritable chapelet.

Cette confrontation du Tarot avec les Tables de la Loi du Sépher de Moïse, est si révélatrice qu’elle redonne toute sa puissance à cette Cabbale mère dont s’inspire, très carricaturalement, toutes les autres cabales sans jamais parvenir à l’égaler.

Vous apprendrez d’où viennent ces Tables de la Loi, qui était réellement Moïse, par lequel elles nous ont été transmises, quel cheminement elles ont suivi depuis leurs origines jusqu’à leur redécouverte fortuite. Histoire incroyable, extraordinaire, conforme au Destin que la Divine Providence lui assigne depuis toujours.

Ce livre n’est pas un roman, ni un conte ni une légende, c’est encore plus fantastique, c’est simplement la réalité dans sa forme la plus glorieuse.

Pour écrire ce livre je me suis plongé pendant des années dans la recherche et le décryptage de nombreux documents et de nombreux auteurs ; souvent j’y ai découvert des petites merveilles au travers de livres inspirés ou de passages d’une intelligence si lumineuse qu’ils me renvoyaient à une source d’inspiration supraconsciente.

Mais je dois à la vérité de dire que beaucoup de ces textes ou de ces livres, pour ne pas être désobligeant vis à vis des auteurs, se sont révélés insipides, insignifiants et très ennuyeux à cause d’un radotage des lectures sans intérêts de l’auteur, mal comprises ou mal digérées.

Ce livre est Talisman aux pouvoirs très particuliers.

Pour pénétrer l’esprit d’un livre, qui se prétend autre chose que frivole et superficiel, il est nécessaire de le lire et de le relire de nombreuses fois. Celui qui prétend pouvoir pénétrer l’essence de la Connaissance en une ou deux lectures, sauf à être doté de pouvoirs quasi surnaturels, n’est qu’un imposteur et un véritable ignorant. La Nature à pour principe subtil de dissimuler l’extraordinaire sous l’ordinaire et le routinier, et pour parvenir à cet extraordinaire il convient de le faire avec ses facultés supérieures qui implique toujours effort, courage, obstination et endurance. Nous retrouvons là, les principes de l’alchimie dans son axiome : Ora et labora (médite et travaille).

Relire un livre passionnant et bien écrit est agréable pour les deux ou trois premières fois, mais il arrive un moment, quelle que soit la qualité du livre, ou cela devient un tantinet rasoir, même avec la meilleure volonté du monde. Pour écrire la Véritable Histoire d’Adam et Ève enfin dévoilée , j’ai dû lire et relire une multitude de fois chaque phrase, chaque paragraphe, chaque chapitre... Ceux qui m’ont accordé leur bienveillante assistance, l’ont fait aussi très souvent afin de me faire part des lacunes ou des incompréhensions qu’ils avaient le sentiment de rencontrer à la lecture.

Pour les corrections avant transmission à l’éditeur, il faut relire à nouveau plusieurs fois le livre, puis viennent les corrections de l’éditeur, encore et encore un nombre de relectures s’impose...

Ceci pour dire, que si vous voulez vous lasser définitivement d’un livre le meilleur moyen c’est de l’écrire et de le faire éditer...

Et c’est là qu’intervient le pouvoir très particulier de ce livre : la Véritable Histoire d’Adam et Ève enfin dévoilée , non seulement sa relecture ne parvient pas à générer de l’ennui, mais il provoque chaque fois un intérêt renforcer par les découvertes inépuisables qu’il permet au lecteur de faire... Et parmi tous les lecteurs, l’auteur que je suis en reste le premier. Pas que je fasse du narcissisme sur ma modeste contribution, et qui ne serait que l’expression d’une vanité sans borne, non, ce qui renforce sans cesse l’attrait pour la relecture de ce livre, c’est la véritable magie qui se dégage des arborescences inouïes qui germent des Tables de la Loi.

Ce phénomène, qui fait de ce livre un véritable Talisman, je l’ai vérifié pour ce qui me concerne, mais tous ceux qui ont eu le livre entre les mains m’ont sans cesse confirmés ce mystérieux phénomène, parmi quelques autres tout aussi mystérieux et exaltants que je vous laisse le soin et la bonne fortune de découvrir, si vous faites l"effort de les mériter.

La lecture de ce livre provoque une alchimie spirituelle rapidement vérifiable, alchimie qui a des influences bénéfiques et enthousiasmantes sur la vie même de chaque lecteur, comme si quelque chose de grandiose se mettait à germer à l’intérieur de soi...


Retour en Haut de page La Cabbale universelle

Filiation entre Cabbale et Hermétisme

Retour sur le Livre de Moïse et de la Cabbale originelle.

La Cabbale originelle est Hermétique


Le Grand OEuvre d’Hermès


Mais revenons au livre des Tables de la Loi.

Avant il convient de considérer que ce Sépher de Moïse est parvenu jusqu’à notre époque sous une forme volontairement voilée, et occultée par des scribes ignorants ; mais Fabre d’Olivet dans son génial ouvrage « La Langue Hébraïque restituée » nous en donne les explications :

Maintenant passons à la Langue Hébraïque. On a débité un si grand nombre de rêveries sur cette Langue, et le préjugé systématique ou religieux qui a guidé la plume de ses historiens, a tellement obscurci son origine, que j’ose à peine dire ce qu’elle est, tant ce que j’ai à dire est simple : Cette simplicité pourra cependant avoir son mérite ; car si je ne l’exalte pas jusqu’à dire avec les rabbins de la synagogue, ou les docteurs de l’Eglise, qu’elle a présidé à la naissance du monde, que les anges et les hommes l’ont apprise de la bouche de Dieu même, et que cette langue céleste, retournant à sa source, deviendra celle que les bienheureux parleront dans le ciel ; je ne dirai pas non plus avec les philosophistes modernes, que c’est le jargon misérable d’une horde d’homme malicieux, opiniâtres, défiants, avares, turbulents ; je dirai, sans partialité aucune, que l’hébreu renfermé dans le Sépher est le pur idiome des antiques Égyptiens.

Cette vérité ne plaira pas aux gens passionnés pour ou contre, je le sens bien ; mais ce n’est pas ma faute si la vérité flatte si rarement les passions.

Non, la Langue Hébraïque n’est ni la première ni la dernière des langues ; ce n’est point la seule des langues-mères, comme l’a cru mal à propos un théosophe moderne que j’estime d’ailleurs beaucoup, parce que ce n’est pas la seule qui ait enfanté des merveilles divines ; c’est la langue d’un peuple puissant, sage, religieux ; d’un peuple contemplatif, profondément instruit dans les sciences morales, ami des mystères ; d’un peuple dont la sagesse et les lois ont été justement admirées. Cette langue, séparée de sa tige originelle, éloignée de son berceau par l’effet d’une émigration providentielle dont il est inutile de rendre compte en ce moment, devint l’idiome particulier du peuple hébreu ; et semblable à la branche féconde qu’un habile agriculteur ayant transplantée sur un terrain préparé à dessein, pour y fructifier longtemps après que le tronc épuisé d’où elle sort a disparu, elle a conservé et porté jusqu’à nous le dépôt précieux des connaissances égyptiennes.

Soulevons les voiles de l’ignorances du livre des origines.

Fabre d’Olivet précise et questionne concernant le livre du Sépher :

Que si des esprits droits s’étonnent que seul, depuis plus de vingt siècles, j’aie pu pénétrer dans le génie de la langue de Moyse, et comprendre les écrits de cet homme extraordinaire, je répondrai ingénument que je ne crois point que cela soit ; que je pense, au contraire, que beaucoup d’hommes ont en divers temps et chez différents peuples possédé l’intelligence du Sépher de la même manière que je la possède ; mais que les uns ont renfermé avec prudence cette connaissance dont la divulgation eût été dangereuse alors, tandis que d’autres l’ont enveloppée de voiles assez épais pour être difficilement atteinte. Que si l’on refusait obstinément de recevoir cette explication, j’invoquerais le témoignage d’un homme sage et laborieux, qui ayant à répondre à une semblable difficulté, exposait ainsi sa pensée :

les livres de Moïse pour l’ère du Verseau ?...

Il est très possible qu’un homme retiré aux confins de l’occident, et vivant dans le XIXème siècle après J. C., entende mieux les livres de Moyse, ceux d’Orphée et les fragments qui nous restent des Étrusques, que les interprètes Égyptiens, les Grecs et les Romains des siècles de Périclès et d’Auguste. Le degré d’intelligence requis pour entendre les langues anciennes, est indépendant du mécanisme et du matériel de ces langues : il est tel que l’éloignement des lieux ne saurait lui porter atteinte. Ces livres anciens sont mieux entendus aujourd’hui qu’ils ne l’étaient même par leurs contemporains, parce que leurs auteurs, par la force de leur génie, se sont autant rapprochés de nous qu’ils se sont éloignés d’eux. Il n’est pas seulement question de saisir le sens des mots, il faut encore entrer dans l’esprit des idées. Souvent les mots offrent dans leurs rapports vulgaires un sens entièrement opposé. à l’esprit qui a présidé à leur rapprochement...


Retour en Haut de page La Cabbale universelle

Filiation entre Cabbale et Hermétisme

L’Égypte et le Livre de la Cabbale originelle.

La Cabbale originelle est Hermétique


Le Grand OEuvre d’Hermès


Fabre d’Olivet, concernant le livre de Moïse continue ainsi :

Voyons maintenant quel est l’état des choses. J’ai dit que je regardais l’idiome hébraïque renfermé dans le Sépher comme une branche transplantée de la langue des Égyptiens. C’est une assertion dont je ne puis en ce moment donner les preuves historiques, parce qu’elles m’engageraient dans des détails trop étrangers à mon sujet ; mais il me semble que le simple bon sens doit suffire ici : car, de quelque manière que les Hébreux soient entrés en Égypte, de quelque manière qu’ils en soient sortis, on ne peut nier qu’ils n’y aient fait un fort long séjour. Quand ce séjour ne serait que de quatre à cinq siècles, comme tout porte à le croire ; je demande de bonne foi, si une peuplade grossière, privée de toute littérature, sans institutions civiles ou religieuses qui la liassent, n’a pas dû prendre la langue du pays où elle vivait ; elle qui, transportée à Babylone, seulement pendant soixante-dix ans, et tandis qu’elle formait un corps de nation, régie par des lois particulières, soumise à un culte exclusif, n’a pu conserver sa langue maternelle, et l’a troquée pour le syriaque araméen, espèce de dialecte chaldaïque ; car l’on sait assez que l’hébreu, perdu dès cette époque, cessa d’être la langue vulgaire des Juifs.

Je crois donc qu’on ne peut, sans fermer volontairement les yeux à l’évidence, rejeter une assertion aussi naturelle, et me refuser d’admettre que les Hébreux sortant d’Égypte après un séjour de plus de quatre cents ans, en emportèrent la langue. Je ne prétends pas détruire par là ce qu’ont avancé Bochart, Grotius, Huet, Leclerc, et les autres érudits modernes, touchant l’identité radicale qu’ils ont admise avec raison, entre l’hébreu et le phénicien ; car je sais que ce dernier dialecte, porté en Égypte par les rois pasteurs, s’y était identifié avec l’antique égyptien, longtemps avant l’arrivée des Hébreux sur le bord du Nil.

Ainsi donc l’idiome hébraïque devait avoir des rapports très étroits avec le dialecte phénicien, le chaldaïque, l’arabe, et tous ceux sortis, d’une même souche ; mais longtemps cultivé en Égypte, il y avait acquis des développements intellectuels qui, avant la dégénérescence dont j’ai parlé, en faisaient une langue morale tout à fait différente du chananéen vulgaire. Est-il besoin de dire ici à quel point de perfection était arrivée l’Égypte ?

...L’Égypte gardienne de la Sapience et du Livre sacré.

Qui de mes Lecteurs ne connaît les éloges pompeux que lui donne Bossuet, quand sortant un moment de sa partialité théologique, il dit que les plus nobles travaux et le plus bel art de cette contrée consistait à former les hommes ; que la Grèce en était si persuadée, que ses plus grands hommes, un Homère, un Pythagore, un Platon, Lycurgue même, et Solon, ces deux grands législateurs, et les autres qu’il se dispense de nommer, y allèrent apprendre la sagesse. Or, Moyse n’avait-il pas été instruit dans toutes les sciences des Égyptiens ? N’avait-il point, comme l’insinue l’historien des Actes des Apôtres, commencé par là à être puissant en paroles et en oeuvres ? Pensez-vous que la différence serait très grande, si les livres sacrés des Égyptiens, ayant surnagé sur les débris de leur empire, vous permettaient d’en faire la comparaison avec ceux de Moyse ? Simplicius qui, jusqu’à un certain point, avait été à même de la faire, cette comparaison, y trouvait tant de conformité, qu’il en concluait que le prophète des Hébreux avait marché sur les traces de l’antique Taôth.

Quelques savants modernes, après avoir examiné le Sépher dans des traductions incorrectes, ou dans un texte qu’ils étaient inhabiles à comprendre, frappés de quelques répétitions, et croyant voir, dans des nombres pris à la lettre, des anachronismes palpables, ont imaginé, tantôt que Moyse n’avait point existé, tantôt qu’il avait travaillé sur des mémoires épars, dont lui-même ou ses secrétaires avaient maladroitement recousu les lambeaux. On a dit aussi qu’Homère était un être fantastique ; comme si l’existence de l’Iliade et de l’Odyssée, ces chefs-d’oeuvre de la poésie, n’attestaient pas l’existence de leur auteur ? Il faut être bien peu poète, et savoir bien mal ce que c’est que l’ordonnance et le plan d’une oeuvre épique, pour penser qu’une troupe de rapsodes se succédant les uns aux autres, puisse jamais arriver à l’unité majestueuse de l’Iliade. Il faut avoir une idée bien fausse de l’homme et de ses conceptions, pour se persuader qu’un livre comme le Sépher, le King, le Veda, puisse se supposer, s’élever par supercherie, au rang d’Écriture divine, et se compiler avec la même distraction que certains auteurs apportent à leurs libelles indigestes.


Retour en Haut de page La Cabbale universelle

Filiation entre Cabbale et Hermétisme

Les réponses dans le livre de la Cabbale originelle.

La Cabbale originelle est Hermétique


Le Grand OEuvre d’Hermès


Les réponses et les éclaircissements sont maintenant disponibles dans le livre :

La Véritable Histoire d’Adam et Eve enfin dévoilée.

Certains pourraient se demander quel intérêt il peut y avoir aujourd’hui, dans ce monde de l’apparence, des faux-semblants, de la raison stérile, du paraître plutôt que de l’être, d’un matérialisme égotique pour dogme culturel, d’une pensée réduite au plus petit dénominateur commun celui du comme tout le monde, de partir à la quête d’une vérité intemporelle concernant nos origines...

La réponse à cette interrogation me semble pourtant aller de soi.

L’être humain est-il uniquement la somme des éléments biologiques qui le composent, et qui sont tous biodégradables par putréfaction ?...

Ou bien est-il supérieur à la somme de ces éléments périssables ?...

Dans le premier cas, conduire sa vie uniquement selon ses instincts organiques et animaliers, avec son esprit aux abonnés absents est largement suffisant pour descendre au fond du cul-de-basse-fosse de la terrestre nature.

Dans le deuxième cas, il est évident qu’il y a aussi dans chacun d’entre nous une part d’impérissable qu’il convient de faire germer, pendant le temps d’une vie, avant que la graine ne dépérisse définitivement faute de terre, d’eau, de chaleur et de lumières...

Ce livre s’adresse avant tout à ceux et celles qui ont un karma supérieur à l’animal, et qui cherchent des nourritures intellectuelles et spirituelles sans colorant ni conservateur et d’une puissante énergie vitale !...

Le souffle puissant d’une vérité intemporelle.

Nous voici à l’entrée de la sublime révélation, vous allez enfin pouvoir découvrir, grâce aux acquis des chapitres précédents, ce que dissimule le mystérieux hiérogramme d’Adam...

Dans ce livre n’est plus une lecture simple et pauvre en richesses culturelles qui vous attend, mais une succession de surprises et de découvertes, toutes plus étonnantes les unes que les autres.

Vous vous étiez fait à une certaine idée des cieux et de la terre, il va vous falloir réviser sérieusement cette idée simpliste en diable, vous allez découvrir à quel point votre vision intellectuelle est proche de la cécité.

Il en sera de même pour l’obscurité, la lumière, l’abîme, le souffle, les eaux.

Pour ce qui est de la Lumière des Tables de la Loi, là c’est encore plus simple vous n’en avez aucune idée !

Et rappelez-vous l’extrême difficulté qu’il y a, pour l’entendement humain, d’appréhender : Un Jour de la création... Que de paradoxes ingérables dans la formulation des traducteurs Grecs ou Latins, que de conflits entre la foi et la raison qui restent depuis en suspens... Dans les Tables de la Loi rien de tout ceci, plus de paradoxes, plus d’invraisemblances, plus de conflits foi/raison, la foi est ici parfaitement éclairée par l’intelligence et la raison, et comment pourrait-il en être autrement d’une oeuvre si hautement inspirée.

C’est d’ailleurs en découvrant l’intelligence de cet enseignement incomparable, que vous comprendrez que ce que vous prenez pour de l’intelligence est hélas trop souvent proche de l’indigence et de la médiocrité.


Retour en Haut de page La Cabbale universelle

Filiation entre Cabbale et Hermétisme

La Cabbale originelle le Livre de la cosmogonie.

La Cabbale originelle est Hermétique


Le Grand OEuvre d’Hermès


Le Livre qui fait du hasard le dieu des ignorants.

L’enseignement du premier chapitre de ce livre, se place résolument sur le plan cosmogonique, il est par son intemporalité en parfaite cohérence avec ce que nous avons de plus scientifiquement contemporain ; malgré la complexité des thèmes abordés, à aucun moment il n’est contradictoire avec lui-même ou notre époque, désuet ou en état d’obsolescence.

Sa magie réside en cela qu’il ne peut pas être mis en défaut tant par le philosophe, l’érudit, le poète ou le scientifique, cette expérience est d’ailleurs unique et troublante.

La manifestation des grandes Lois de la divine création devient lumineuse et limpide, accessible pour tous ceux qui, même sans formation particulière, ou avec une formation sophistiquée, voudront faire l’effort de recevoir cette quintessence ontologique fondatrice.

C’est son universalité qui en fait le plus grand de tous les défis !

Après les cieux, la Lumière, les Astres, le monde minéral, le végétal et l’animal, dans une féerie luxuriante, dont aucun texte ne peut égaler la grandeur, la beauté, la puissance et l’harmonie, comme celui qui nous est transmis par Moïse dans sa version originelle, vous assisterez à la création de l’âme-de-vie : Adam dans sa forme glorieuse, et attendez-vous à autre chose que les ridicules histoires infantiles qui symbolisent cet Archétype grandiose qu’il y a dans les traductions profanes et abâtardies, dont l’humanité rustique a conservé le souvenir unique, et qui n’est plus qu’une lamentable atrophie anthropomorphisée de La Divinité semblable à AElohim.

En confirmation de ce qui précède vous aurez la description des pouvoirs qui sont ceux de cet Adam en sa forme glorieuse, de quoi faire réfléchir sur notre propre condition actuelle et concrète, ainsi que sur notre devenir possible, qui devient, pour ceux qui en comprendront le sens extraordinairement profond de cet enseignement, d’une grande portée absolument enthousiasmante.

Pour être Roi de son royaume il faut penser et se comporter en Roi, pas en valet.

Le Livre dans lequel la femme est strictement l’égale de l’homme.

Mais là ou vous allez être encore plus étonné, c’est lorsque vous aborderez la création de la première femme Ève, mais je préfère vous en laisser la très grande surprise, expression qui pour le coup est très en dessous de la réalité.

Au terme de ce premier chapitre vous serez à la fin du 6ème Jour de la Création, et croyez-moi ce sera déjà une immense révolution dans votre patrimoine culturel, qui n’est pas si riche que vous ayez les moyens de vous dispenser de l’enrichir davantage ; mais dans le même temps, vous aurez pu constater l’étrange corrélation qui existe entre chaque verset, leur numérotation, leur contenu avec la clé de déchiffrage des Tables de la Loi que constituent les fameuses et fort méconnues lames du livre de Thoth (qui est ici le Divin TAROT).

Petit extrait de la Véritable histoire d’Adam et Eve enfin dévoilée , concernant le principe de germination :

La différence qu’il y a entre le germe et le fruit qu’il contient en contingence d’être.... Ce n’est que du temps !

Lorsque le germe, état d’évolution karmique d’une puissance d’être, rencontre sa matrice terrestre, il reçoit le baptême de l’eau et du feu, qui vont, par putréfaction, détruire sa camisole contractante.

Libéré de ce carcan, le germe devient semence fertile, ce qui va lui permettre de recevoir les puissances contingentes d’êtres, dans une succession de causalités temporelles, grâce auxquelles, cette semence se nourrira des lumières siennes, afin que les arborescences de ses algorithmes s’épanouissent dans la matérialité du jardin de la vie et de la mort.

Retour en Haut de page La Cabbale universelle

Filiation entre Cabbale et Hermétisme

L’arbre de vie de la Cabbale originelle.

La Cabbale originelle est Hermétique


Le Grand OEuvre d’Hermès


Dans ce livre se révèle le véritable Arbre de vie de la Cabbale.

Dans toutes les cabbales (kabbales ou cabales) on retrouve le principe symbolique de l’arbre de vie, que la Bible a abusivement assimiler à son analogue terrestre, sans faire de distinction entre similitude et identité. L’analogie, le langage des dieux, est similitudes, suivant les préceptes de la Table d’Emeraude :

"Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas..."

Ce qui ne veut pas dire que ce qui est manifesté soit en substance identique à ce qui est en essence, juste similaire dans les principes.

L’Arbre de vie est donc une figure symbolique dont la lecture doit se faire suivant le sens Cachant : l’ésotérique.

L’exemple qui est utilisé par le symbole de l’arbre est surtout significatif du point de vue des racines du tronc et de l’arborescence des ramifications, il en est de même pour l’eau d’en bas et l’eau d’en haut, ce que nos alchimistes qualifiaient d’eau qui ne mouille pas les mains.

Tout l’enseignement des Tables de la Loi du Sépher de Moïse est à décrypter selon ce langage analogique, c’est la tâche que je me suis assigner dans La Véritable Histoire d’Adam et Eve enfin dévoilée, vous rendre ce langage analogique le plus accessible qu’il soit possible.

Le Résultat nous dévoile les impérissables lumières de la Divine Connaissance.

Au terme de sa maturité, « l’arbre » (symbolique) produira une fructification qui contiendra le germe de son passé karmique enrichi par les expériences de son vécu : terroir, aléas climatiques, combats contres les maladies, les forces destructives et les prédateurs, acquisition de forces (vertus) et de nouvelles richesses, ce qui fera que le germe nouveau sera une nouvelle synthèse d’un passé revisité.

Ce symbolisme du germe de la semence, de l’arborescence et de la fructification est la puissance d’être intemporelle qui émane du centre du cercle, et qui vaut pour toutes espèces vivantes, êtres humains inclus ; c’est le symbole, fort mal compris, de l’arbre de vie dans le jardin d’Eden.

Il ne s’agit pas de bois, de branches, de feuilles et de pommes, même s’il y en a aussi, mais de principes et de forces contingentes intemporelles invisibles, les anges et démons de la Création ».

Le deuxième chapitre du livre encore plus surprenant que le premier.

Si les révélations du premier chapitre du livre ont été grandes, celles du deuxième ne le seront pas moins.

Le mystérieux 7ème -septième- Jour est enfin débarrassé de ses absurdités qui laisseraient supposer une faiblesse divine par la nécessité pour Lui-les-Dieux, d’avoir un repos salvateur. À l’inverse toute l’importance, occultée par des traductions et interprétations fantaisistes des scribes Grecs et latins, est dans ce chapitre II mise en évidence. Là encore, les lames du livre de Thoth (le Divin Tarot) nous seront d’un précieux secours, tout comme l’érudition d’H.P. Blavatsky et sa Doctrine Secrète :

Valentin s’étend sur la puissance des grands sept qui reçurent l’ordre de donner naissance à cet univers, après qu’Ar(r)hetos, ou l’Ineffable, dont le nom est composé de sept lettres, eut représenté la première hebdomade. Le nom d’Ar(r)hetos indique la nature septénaire de l’Un, le Logos. "La Déesse Rhéa", dit Proclus, "est une Monade, une Duade et un septénaire", comprenant en elle-même toutes les Titanidae "qui sont sept.

On trouve les sept Créations dans presque toutes les Pourânas. Elles sont toutes précédées par ce que Wilson appelle le "Principe indistinct", l’Esprit absolu, n’ayant aucune relation avec les objets des sens.


Retour en Haut de page La Cabbale universelle

Filiation entre Cabbale et Hermétisme

Le septénaire et la Cabbale originelle.

La Cabbale originelle est Hermétique


Le Grand OEuvre d’Hermès


le septenaire dans les livres sacrés.

H.P. Blavatsky et sa Doctrine Secrète :

Ce sont :


-  1. Mahat-tattva, l’Ame Universelle, l’Intellect Infini ou Mental Divin ;


-  2. Tanmâtras Bhouta ou Bhoutasarga, la création élémentale, la première différenciation de la Substance Universelle indistincte ;


-  3. Indriya ou Aindriyaka, l’évolution organique. "Ces trois étaient les Créations Prâkrita, les développements de la nature indistincte, précédées par le principe indistinct" ;


-  4. Moukhya, "la Création fondamentale (des choses perceptibles), était celle des corps inanimés" ;


-  5. Tairyagyonya ou Tiryaksrotas, était celle des animaux ;


-  6. Ourdhvasrotas ou celle des divinités ( ?) ;


-  7. Arvâksrotas, était celle de l’homme.

Tel est l’ordre donné dans les textes exotériques. Selon l’enseignement ésotérique, il y a sept "Créations" Primaires et sept Secondaires ; les premières représentent les forces évoluant d’elles-mêmes hors de l’unique FORCE sans cause ; les dernières nous montrent l’Univers manifesté émanant des Eléments divins déjà différenciés.

Esotériquement, aussi bien qu’exotériquement, toutes les Créations que nous venons d’énumérer représentent les sept périodes de l’Evolution, tant après un "Age" qu’après un "Jour" de Brahma. C’est l’enseignement par excellence de la Philosophie Occulte qui ne se sert cependant jamais du mot "Création", ni même de celui d’évolution, en parlant de la "Création" primaire, mais appelle toutes ces Forces les "aspects de la Force sans Cause". Dans la Bible, les sept périodes sont réduites aux six jours de la Création et au septième jour de repos, et les Occidentaux s’en tiennent à la lettre.

Le Livre de Manou et un jour de Brahma.

Dans la Philosophie hindoue, lorsque le Créateur actif a produit le monde des Dieux, les Germes de tous les Eléments non différenciés et les rudiments des sens futurs (en un mot le monde des noumènes", l’Univers reste sans changement pendant un "Jour de Brahma" ou une période de 4.320.000.000 d’années. C’est la septième Période passive ou le "Sabbat" de la Philosophie Orientale, qui succède aux six périodes d’évolution active. Dans la Shatapatha Brâhmana, Brahma" (neutre), la Cause absolue de toutes les causes, rayonne les dieux. Les ayant rayonnés, par sa nature inhérente, le travail est interrompu.

Dans le Premier Livre de Manou il est dit :

A la fin de chaque nuit (Pralaya), Brahma qui était
endormi se réveille et par la seule énergie du mouvement
fait émaner hors de lui-même les esprits ou le Mental
qui, dans son essence, est et pourtant n’est pas.


Dans le Sepher Yetzirah, le Cabalistique "Livre de Création", il est évident que l’auteur s’est fait l’écho des paroles de Manou. On y représente la Substance Divine comme ayant seule existé de toute éternité, illimitée et absolue et comme ayant fait jaillir d’elle-même l’Esprit. Unique est l’Esprit du Dieu vivant, béni soit son Nom, qui vit à jamais ! La Voix, l’Esprit et le Verbe, voilà le Saint-Esprit.

Telle est la trinité Cabalistique abstraite, anthropomorphisée avec si peu de cérémonies par les Pères. De ce triple UNIQUE est émané le Cosmos tout entier. De l’UN émana d’abord le nombre DEUX, ou l’Air, l’élément créateur, puis le nombre TROIS, l’Eau, procéda de l’Air ; l’Ether ou le Feu complète le quatre mystique, l’ArboAl. Dans la doctrine Orientale, le Feu est le premier Elément - l’Ether les synthétise tous, puisqu’il les contient tous. »


Retour en Haut de page La Cabbale universelle

Filiation entre Cabbale et Hermétisme

Le livre du grand Démiurge et la Cabbale originelle.

La Cabbale originelle est Hermétique


Le Grand OEuvre d’Hermès


Le livre du grand Démiurge de la Création.

Nous ferons la connaissance dans ce deuxième chapitre du livre de l’énigmatique IHÔAH, qui va prendre la relève après ce 7ème Jour de la Création. Il devient le grand Démiurge, et vous découvrirez le lien étrange qui l’unit à Adam dans sa forme glorieuse, ainsi que la manifestation de ses pouvoirs reçus d’Adam.

vous traverserez le Paradis et les fameux 4 bras du fleuve qui y serpente, ainsi que vous découvrire ce qui s’y cache d’autrement plus sérieux, derrière la mascarade des traductions Greques et Latines, et de leurs préoccupations matérialistes et terriennes.

Enfin, dans ce chapitre II il nous est offert de comprendre la véritable signification qu’il convient de donner au fruit de l’arbre de la connaissance, cette substance physique du bien et du mal, et rien que cette révélation résume à elle seule la quête du Graal...

Dans le deuxième chapitre de ce livre, Adam et Eve vont se manifester dans leurs fonctions et leurs conscience différenciées de l’Universel. Et vous découvrirez les étonnantes similitudes que nous conservons avec nos origines héréditaires, et pourquoi, si nous sommes indiscutablement leurs descendants, cette descendance n’est absolument pas biologique, même si elle comprend une part de sexualité qui n’a rien à voir avec les fonctions de reproduction de l’animalité.

Vous allez découvrir, ce que toutes les trois religions "révélées" se sont empresser de voiler et concernant la femme, les femmes...

Non seulement la femme n’est pas inférieure à l’homme, et elle ne l’a jamais été, mais elle est indissolublement liée à lui, et lui à elle pour une formidable destinée d’amour.

La femme n’est pas, selon la stupide légende sexiste, sortie de la côte de l’homme, et l’homme n’a jamais été victime de ma moindre manigance de la femme, à l’heure ou sévit encore les méfaits d’une telle croyance absurde au coeur de religions sectaires et indignes, ce livre fait savoir que cette légende est contraire à toute connaissance sérieuse et à la vérité, il n’est que temps de pouvoir rétablir cette vérité incontestable.

Ce livre va vous révéler la véritable nature du péché...

Ne croyez pas un instant que les Tables de la Loi, telles que nous les transmet les livres de Moïse dans leur forme originelle, laisseront votre étonnement en repos. Ce troisième chapitre de ce livre, comme les suivants, contient son lot de surprises de tailles.

Et la première de ces surprises c’est bien évidemment celle qui concerne le fameux serpent tentateur. Pour le coup n’essayez même pas d’imaginer, c’est hors de votre portée. C’est peu comme si vous essayez d’expliquer à un enfant en bas âge le fonctionnement d’une centrale nucléaire, pour répondre à son innocente question : comment ça marche ?

Nous sommes ici plus proche de l’attracteur étrange si cher à nos physiciens, que du serpent (reptile) de nos campagnes. Ce serpent (reptile) supporte, depuis les élucubrations des scribes traducteurs ignorants, le poids d’un anathème imbécile et sans vraisemblance aucune, avec la cohérence et la pertinence d’une oeuvre de Création Divine.

Ce chapitre III vous enseignera les richesses qu’une tradition ignorante a transformé en péché originel, et qui n’est rien de moins que l’attribut de notre souveraine divinité : la Liberté !

Liberté qui ne s’exprime que par l’accession à la connaissance, car comme le dit l’axiome des Tablettes de Thoth :

Connaître les lois c’est être libre.

C’est aussi pour cette raison que ceux qui ignorent les Lois des Tables originelles, sont condamnés à ne jamais être vraiment libre !

Que ceux qui ont des oreilles...


Retour en Haut de page La Cabbale universelle

Filiation entre Cabbale et Hermétisme

Le Livre de la Cabbale originelle et la Tolérance universelle.

La Cabbale originelle est Hermétique


Le Grand OEuvre d’Hermès


Le Livre de la Tolérance absolue !

Vous découvrirez dans ce chapitre que nous sommes :

tous les enfants égaux en droit d’amour du Divin Créateur,

et qu’il n’est pas raisonnable de croire ou laisser croire qu’il puisse y avoir de sa part (au Divin Créateur) de quelconques damnations éternelles pour un seul de ses enfants. Ce qui constituerait une imperfection le faisant déchoir de son statut de Divin Créateur.

Tout comme il est tout aussi invraisemblable qu’il puisse y avoir de sa part, une volonté (de nature caractérielle) qui nous priverait de notre souveraine liberté.

Sur ces sujets, comme sur tous les autres, les Tables de la Loi ne sont jamais prises en défaut de contradiction,, sauf par les scribes et les traducteurs bibliques.

Au contraire, elles sont d’une telle limpidité et d’une telle harmonie que leur universalité s’impose par leur intelligence lumineuse, leur justesse et leur simplicité.

Lumineuse Intelligence qui ne peut être perçue qu’à concurrence de la capacité de l’intelligence qui la perçoit, car comme le dis si bien Hermès dans son Corpus Hermeticum  :

Seul le semblable connaît le semblable !

Les Tables de la Loi dans leur version originelle, constituent, au travers de l’histoire d’Adam et Ève, un formidable enseignement remontant aux sources de la connaissance la plus pure. Il ne s’agit pas, comme vous le constaterez, d’un livre d’histoire d’un passé révolu, mais bien de l’éternelle histoire de notre propre condition, à n’importe quelle époque. Aucun de ses versets n’est à considérer comme dépassé ou n’ayant plus cours dans le moindre de nos aspects de notre vie quotidienne, dite abusivement moderne. C’est aussi là une des grandes révélations que nous transmet Moïse dans ce livre éternel.

La damnation éternelle n’est que de la fausse monnaie !

Non seulement le Père ne condamne pas le Fils, mais en plus Il l’accompagne tout au long de son pèlerinage qui lui fait traverser le jardin spirituel du bien et du mal.

Jamais ce soutien et sa sauvegarde ne lui font ou ne lui feront défaut ; il suffit simplement qu’il se souvienne des pratiques qui lui permettront d’en user dans des conditions extrêmement précises. Et c’est là où le voile des traductions bâtardes se révèle désastreux, car elles n’offrent plus, dans leurs enseignements, le salut de cette protection divine naturelle qui accompagne l’évolution et qui est pourtant si simplement à la portée de chacun d’entre nous.

Connaissance qui fait nécessairement appel au libre arbitre et à la volonté, car à l’inverse du savoir qui ne nécessite que de la mémoire, la Connaissance doit éprouver pour élargir durablement le champ de la conscience.

Extrait de : la Véritable histoire d’Adam et Eve enfin dévoilée :

Que voilà un Père attentif que celui qui pour sauver sa progéniture, met entre elle et les forces de domination du destin, une profonde antipathie. Lui donnant en outre le pouvoir et la puissance de comprimer à la source du mal cette passion cupide ; c’est-à-dire au principe, ce que les traducteurs Bibliques ont grossièrement traduit par la tête du serpent. Voilà me semble-t-il qui préserve pour le futur toutes les potentialités de la Volonté d’Adam, notamment dans ses productions qui conservent la capacité de reprendre sa liberté face aux forces de Nahash, à la condition d’avoir développé en lui cette vertu cardinale qu’est la force.


Retour en Haut de page La Cabbale universelle

Filiation entre Cabbale et Hermétisme

La Cabbale originelle, le Livre des vertus.

La Cabbale originelle est Hermétique


Le Grand OEuvre d’Hermès


Le livre des vertus cardinales et théologales.

Cette force qu’il convient de ne pas confondre avec la brutalité et la violence qui ne sont que l’aspect vice de cette vertu, mais avec la volonté de dominer ses tentations, ses passions, ses peurs, ses faiblesses, la domination qu’exercent les désirs. Cette force qui est l’expression du libre arbitre est une force de caractère de domination de soi et non une force tournée vers la domination d’autrui, en cela seulement elle est vertu, car sinon elle devient brutalité et violence.

Ce chapitre III nous dévoile l’imposture de la condamnation de la condition féminine qui a si lourdement pesé, et qui pèse encore, sur les épaules de toutes les femmes, par le dogme que cette imposture sacralise. La discrimination de nos différences ne résulte que de l’ignorance que nous avons de nos origines. Les Tables de la Loi en nous les révélant, réduisent à néant le bien fondé d’une quelconque discrimination, qu’elle soit de nature sexuelle, raciale, spirituelle, intellectuelle ou même dans les différentes formes de vies manifestées. Sa vision étant universelle, elle implique la règle de la Tolérance absolue eu égard au fait que rien de ce qui existe n’est étranger au Don d’Amour du Divin Créateur. C’est donc fortement démériter de cet enseignement que de croire un seul instant qu’il contient quoi que ce soit pouvant violer ce principe de Tolérance Absolue.

Ce chapitre comme les précédents, comme les suivants, est un code moral de haute vertu dans le plus strict respect du libre arbitre, contrairement aux lois du Destin, il ne s’impose pas, il se reçoit volontairement, c’est ce qui en fait sa simplicité mais aussi son extrême sophistication car il ne se manifeste à notre entendement que sur le mode subtil.

La magie de sa féerique luminosité spirituelle ne se révèlera qu’à ceux qui feront l’effort de rester humble et de garder l’esprit ouvert ; condition, comme le disait si bien Lao-Tseu, pour recevoir le monde.

Le Livre que vous devrez avoir lu dans le courant de votre vie.

Le livre, La véritable histoire d’Adam et Eve enfin dévoilée , vous fera découvrir ou redécouvrir l’origine des richesses des plus anciennes traditions, non pas uniquement celle des Grecques limitée trop souvent à Aristote ou Platon, ou encore à la démocratie qui dès son origine avait fait faillite, mais aussi à celle de Pythagore si méconnu, d’Orphée ou d’Hermès Trismégiste, et plus encore au-delà de cet horizon limité de la culture occidentale, pour aller vers ces illustres sages de l’ancienne Égypte qui ont su préserver, à notre attention, cet héritage d’un âge d’or de l’humanité : celui qui faisait de l’homme si développé dans ses sens spirituels qu’il était naturellement le médiateur de la pensée Divine. Car, c’est encore là un des grands enseignements des Tables de la Loi, notre évolution n’est possible que parce qu’elle a été précédée par notre involution, vulgairement appelée le péché originel.

Il en découle logiquement que notre civilisation n’est qu’une dégénérescence de ces hautes civilisations antérieures, qui s’étant approchées le plus de la Vérité Absolue, nous ont légué une sagesse et des connaissances qui ont le mérite, par leur élévation, d’échapper à l’usure du temps.

Les Tables de la Loi, telles que vous les découvrirez dans la Véritable histoire d’Adam et Eve enfin dévoilée , contiennent une richesse d’enseignement et une puissance génératrice de l’âme-de-vie, que vous ne retrouverez dans aucun autre texte, aussi inspiré fut-il.

Et si la Vérité absolue n’est accessible qu’à ce qui est absolu, il reste que nous devons parvenir à nous approcher de cet Absolu autant qu’il nous soit possible.

Les voies de la Divine Création resteront impénétrables pour tous ceux qui penseront qu’elles le sont, pas pour les autres, faites-en l’expérience...

Rien n’est supérieur aux Tables de la Loi du Sépher de Moïse, comme le démontre La Véritable Histoire d’Adam et Eve enfin dévoilée.



SUITE des révélations de CABBALE par le Troisième oeil et l’infini : Télévision et poison


Téléchargement GRATUIT du livre : Le Troisième Oeil et l’infini.


Retour en Haut de page La Cabbale universelle


le tarot du sepher de moise


Copie autorisée et même conseillée, à condition de mentionner la source :
http://www.cabbale.org/-La-Cabbale-universelle-.html
retour à la rubrique : cabbale Le livre d’approche
toutes les pages : La Cabbale universelle
telechargement, telechargement gratuit,cabbale,livre,3ème oeil,jeu dans Le 3eme Oeil et l Infini

Ce site, cabbale.org, met à votre disposition le livre "le 3ème Oeil et l'Infini" en vous offrant des extraits en consultation en ligne, mais aussi, vous permet de télécharger gratuitement l'intégralité du "3ème Oeil et l'Infini" au format pdf.

Consultez le livre : le 3ème Oeil et l'Infini : extraits

Téléchargement : le 3ème Oeil et l'Infini - téléchargement gratuit