Cabbale.org

Ora et labora

Les Choniques de Gilles M.

la perfectibilité est mouvement


La quête de vérité passe par le façonnage de réflexions et de méditations, qui sont autant de cases du jeu de la Mère l’Oie que découvre et sur lesquelles travaille, sans relâche, un joueur du jeu de la Cabbale.



l’eggrégore religion dans le jeu de cabbale.

Méditation sur l’eggrégore

© Gilles M. 2006


L’égrégore religion.

L’égrégore religion est ce réservoir provisoire de basses pensées obscures. Une âme temporaire, qui est née à cause du verbe de l’homme ignorant et qui promulgue ses croyances et ses rites ancestraux à ceux qui sont restés dans une ignorance encore plus grande et qui la propagent comme une vague qui finira sa course, tôt ou tard, sur un banc de sable. Il n’y a pas de hasard et tout effet a une cause. Ainsi, ce qui est né de l’ignorance, est ténèbres et ne peut que disparaître lorsque que brille la Connaissance. La nuit faisant toujours place à la lumière et celle-ci s’effaçant à son tour pour que le cycle du temps et de l’apprentissage puisse durer.

La pensée humaine évolue pour les peuples ouverts à l’intelligence, créant ainsi un réservoir tout aussi provisoire de hautes pensées lumineuses. Un gouvernement sage, donne un peuple calme, à même de penser sagement à sa vie et à sa mort. Un gouvernement totalitaire donne un peuple oppressé, violent et ignorant. (Même si dans les deux cas, des hommes sages peuvent s’y trouver). Les égrégores nations sont faits du plus et du moins, mâle et femelle, se nourrissant et s’enrichissant l’un l’autre, ne formant plus qu’une seule pensée plus ou moins évoluée, montrant ainsi dans sa globalité l’égrégore humanité se mouvant un peu comme l’océan, allant de la marrée basse, à la marée haute. Rien de ce qui est né du monde n’est immuable.

Ma définition d’égrégore : Hautes ou basses pensées, (La pensée étant un être à part entière) promulguées par un homme ou un groupe d’hommes plus ou moins ignorants, ayant un pouvoir de conviction très fort sur les plus faibles spirituellement. Plus ce groupe grossira en effectif, plus l’égrégore sera important en taille et en durée.

Pour sortir de ces égrégores, l’homme se doit de penser par lui-même sans quoi, il restera marionnette des marionnettistes.

  • Gilles M.

Retour en Haut de page Les Choniques de Gilles M.

L’humanité dans le jeu de l’éternelle cabbale

Nous et l’humanité

© Gilles 2006


Nous et l’Humanité.

Quand l’humanité prendra lentement conscience de ses pouvoirs, alors le monde aura fait une avancée considérable. Cependant, tout cela ne reste encore que des mots et ne raisonnent pas dans la conscience des êtres. Le lien réel et puissant qui les unit à l’autre monde est invisible et incompréhensible à leurs yeux. Comment alors, pouvons-nous nous demander, comment peut évoluer ce monde et l’humanité qui la compose ?

Si l’on suit de prêt cette évolution, on se rend compte que les hommes courent vers l’inaction. Ils inventent et crées des machines qui leurs rendent la vie plus facile et d’autant plus attractive. Et ils ne s’arrêteront pas, bercés dans l’ignorance d’un monde matériel idéal pour leur propre bonheur, excluant complètement de leur vision le but ultime de leur présence sur terre. Quand prendra donc fin cette inconscience ?

Il me semble qu’il n’y ait qu’un seul moyen possible. C’est que des êtres nettement plus évolués prennent le relais et infusent lentement dans la conscience de cette humanité le Vrai But qui est le leur. Réinstaurer les lois par des textes issus de Grands sages. Ce n’est qu’ainsi que des êtres pourront prendre conscience de ce qu’ils sont réellement et pourront donner l’exemple. Car ce ne peut être que par leurs exemples que d’autres seront enclins à les suivre. Le site des Chemins d’Hermès et Cabbale me semble être une de ces vagues qui font suite aux premiers discours des Théosophes du siècle dernier.

L’ère du Verseau a déjà fait quelques racines et il serait "convenable", me dis-je, d’être les jardiniers qui permettront aux prochaines générations de voir cette ère resplendissante éclore de ses mille feux. Aider au bien de l’humanité, c’est s’aider soi-même. Mettre sa volonté en action pour obtenir les connaissances nécessaires, c’est s’aider soi-même et donc l’humanité. Il n’y a pas de "petits travaux", car même les pensées pures influent, même modestement, sur cette humanité.

Il est fort probable que nous ne puissions voir les fruits d’une telle OEuvre en cette génération. Mais la satisfaction du devoir accompli pour une grande cause doit être plus que largement suffisant. Le plus "miraculeux", c’est que cette opération, avec ou sans nous, prendra forme quoi qu’il arrive. Mais c’est aussi par l’oeuvre des plus volontaires et des plus charitables que l’humanité pourra en prendre conscience plus rapidement. Notre travail n’est pas vain, puisqu’il profitera aussi à notre prochaine réincarnation et nous récolterons ce que nous avons semé dans une humanité plus éveillée. S’il semble qu’il y ait un brin d’égoïsme en mes propos, il n’en ait rien, car je fais partie de cette humanité comme elle, fait partie de moi.

Bien à tous.

Gilles


Maintenant le deuxième tome du livre de la Cabbale source : la Véritable Histoire d’Adam et Ève enfin dévoilée, deux fois plus riche que le premier, est offert en téléchargement GRATUIT.


Retour en Haut de page Les Choniques de Gilles M.

Dialogues des enfants d’Hermès

La question digne du jeu de cabbale

© Gilles M. 2006


Question digne du jeu de la Cabbale.

  • À la question de Lug Alc sur les chemins d’Hermès :

Crois-tu réellement qu’il n’y a jamais eu, cycliquement des êtres particulièrement évolués, genre "Messie" "Prophète" "Sage" qui sont venus infuser dans la conscience des cavernicoles un poil de lumière divine, sans pour autant rendre davantage la vue aux aveugles, ni la soif à celui qui ne l’avait pas ?...

Je me permets d’apporter la tentative de réponse suivante :

Je craints de devoir entrer dans des détails si profonds, qu’il me manquera sûrement des arguments tangibles et aptes à pouvoir me faire comprendre. Lorsque l’on ressent les choses, sans possession de la grande sagesse, les mots s’écrasent sur le voile de l’ignorance. Mais à coeur vaillant, rien n’est impossible, me dis-je... tongue. Alors allons y !

De mon avis, il ne faut pas que l’humanité puisse se perdre dans les tréfonds de l’obscurité. L’homme est sous influence de la loi divine et est soumit aux enfers de ce monde d’illusions que sont l’ignorance, la passion et la vertu. Passage obligé en ce monde où l’homme doit éprouver avec son coeur, car ce n’est que par ce chemin qu’il peu recouvrer la vue vers la lumière.

Mais livré à lui-même, il s’enfoncerait inexorablement en ces ténèbres dans un chaos sans fin. Ces Messies, Prophètes ou Sages interviennent quand l’homme n’a plus de repères. Ils apparaissent à quelques hommes, les plus aptes à transmettre au reste de l’humanité les vérités (quoi que partiellement cachées) qu’ils leurs manque. Ces vérités s’insinuent lentement à travers l’humanité et touchent quelques êtres. Permettant ainsi au monde de toujours garder la tête hors de l’eau.

Pour ceux qui se demanderaient pourquoi la vertu est aussi une illusion... Voilà une chose bien difficile à concevoir. Ceci n’est que mon avis, mais il me semble que cette vertu est évidemment celle que beaucoup recherche et qu’il faut cependant en ce monde acquérir. L’être parfait qui est en harmonie avec l’Oeuvre divine, a dépassé ces vertus. Il est celui qui est la vie, qui la donne et la reçoit. Il est un Dieu en harmonie avec le créateur, le Père de l’humanité. Puisque l’on ne peut le définir sous quelques qualités bien matérielles, nous ne pourrons le définir que de ce qu’il ne peut pas être. Il n’est pas mortel. Il n’est ni mauvais, ni bon, il n’est pas non plus vices ni vertus. Il est la vie, l’énergie lumineuse des lois divines.

Ces vertus sont celles des grands sages de ce monde et auxquelles nous aspirons tous. Elles seront, une fois acquises, celles qui précèderont notre immortalité et nous enseignerons ce qu’il y a, au dessus de toutes vertus.

Désolé de ne pouvoir faire mieux.

Promis, après j’arrête.

  • Gilles

Maintenant le deuxième tome du livre de la Cabbale source : la Véritable Histoire d’Adam et Ève enfin dévoilée, deux fois plus riche que le premier, est offert en téléchargement GRATUIT.


Retour en Haut de page Les Choniques de Gilles M.

Tentative de réponse d’un enfant d’Hermès

Question incontournable dans le jeu de cabbale

© Gilles M. 2006


Une question très difficile dans le jeu de cabbale.

  • À la question de Lug Alc sur les chemins d’Hermès :

Si le monde, oeuvre divine par excellence, ne peut pas être considéré autrement que parfait, pourquoi vouloir le faire évoluer ?...

Je vous propose cette tentative de réponse :

La réponse la plus simple est que nous faisons partit de cette OEuvre divine, mais je sens bien qu’il me faut développer l’affaire un peu plus.

Donc, cette réponse, de mon humble avis, se trouve dans le libre arbitre. Mais l’humanité a-t-elle un libre arbitre ?

Comme un corps, ou plutôt comme un être humain vivant, l’humanité est faite des éléments visibles et invisibles qui la composent et qui lui sont indissociables (même si l’homme n’en a pas encore connaissance). Chaque homme, donc, possède toujours son libre-arbitre. Mais à un certain moment donné, un choix vient à lui, à savoir qu’il peut choisir entre connaître ses origines ou rester dans l’illusion de ce monde. Sachant qu’il n’y a pas de mauvais choix et que chacun ne peut faire que selon ses propres capacités et son propre niveau d’évolution. Il en est de même de notre grand homme, l’humanité.

Il me semble, que si personne, de temps en temps, ne venait insuffler aux hommes ce qu’ils ont de divin, bien peu me dis-je, prendrait le chemin de vouloir le découvrir. C’est donc par une loi naturelle divine, que l’homme de connaissance partage ce qu’il a reçu du visible et de l’invisible et qu’il est en harmonie avec cette OEuvre divine. Il participe, avec ses moyens, à l’évolution du monde. Et plus il y participera et plus l’oeuvre finale aura la capacité d’être belle. Libre arbitre et choix obligent.

Mais les choses ne sont pas fixent. Le monde suit aussi son chemin qui est composé de différentes périodes. L’ère des Poissons ou (âge de fer) vient de passer et à montrer aux hommes toutes l’étendue de leur ignorance et de leur naïvetés, insufflant en eux un début de compréhension du bien et du mal. L’ère du Verseau vient de naître et ce que les hommes de hautes sagesses d’antan ne pouvaient dévoiler à cause des représailles possibles, peut maintenant être partagé sans craintes, lentement et pendant tous les prochains siècles à venir et voir ainsi l’humanité, selon la divine loi, grandir et s’enrichir lentement.

Nous ne ferons pas avancer les choses plus vite, puisqu’elles suivent une chronologie divine nécessaire. Mais je pense qu’il nous appartient, par nos connaissances nôtres, de se fondre dans l’Oeuvre et de participer humblement et "autant que possible" à cette formidable renaissance.

Je crois qu’il nous appartient, pendant le temps qu’il nous ait impartit, de faire de cette humanité soit un grand et beau bonhomme, soit un soleil radieux. Si c’est le cas, je n’aurais aucune hésitation.

  • Gilles.

Maintenant le deuxième tome du livre de la Cabbale source : la Véritable Histoire d’Adam et Ève enfin dévoilée, deux fois plus riche que le premier, est offert en téléchargement GRATUIT.


Retour en Haut de page Les Choniques de Gilles M.


le tarot du sepher de moise


retour à la rubrique : Chroniques des enfants d’Hermès
telechargement, telechargement gratuit,cabbale,livre,3ème oeil,jeu dans Le 3eme Oeil et l Infini

Ce site, cabbale.org, met à votre disposition le livre "le 3ème Oeil et l'Infini" en vous offrant des extraits en consultation en ligne, mais aussi, vous permet de télécharger gratuitement l'intégralité du "3ème Oeil et l'Infini" au format pdf.

Consultez le livre : le 3ème Oeil et l'Infini : extraits

Téléchargement : le 3ème Oeil et l'Infini - téléchargement gratuit