Cabbale.org
 

Livre de Thoth : Lame du nombre 17

Arcane majeur nombre 17, les Etoiles du Tarot du Sépher de Moïse®

Arcane majeur du Tarot : lettre Phé, les Étoiles


L’Académie d’Hermès


Arcanes Majeurs du Tarot du Sépher de Moïse ®

Lame du livre de Thoth, le Nombre :

O-1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12-13-14-15-16-17-18-19-20-21-


Tarot du Sépher de moïse®, arcane majeur du livre de Thoth : les Étoiles, Nombre 17, lettre hébraïque Phé.

Les Étoiles.

Le Nombre 17.

Tarot d'Oswald Wirth (JPG)

Le Nombre Dix-Sept, l’Etoile dans le Livre de Thoth, est rattaché à la planète Mercure qui est celle d’Hermès Trismégiste et de sa précieuse Table d’Emeraude, synthèse de la toute puissance de la Connaissance hermétique et de la maîtrise de son incontournable langage analogique. Ce Nombre Dix-Sept est en deuxième position dans ce sixième ternaire (16-17-18), il est donc sous l’influence de la Conscience, à l’identique du Nombre Huit dont il est une déclinaison comme le précise sa réduction théosophique (1+7 = 8). Mercure/Hermès le messager des dieux, mais aussi le Divin thérapeute résume assez bien la réunion de la Connaissance (Justice) et de la pratique des pouvoirs magiques (thérapeute du corps et de l’âme-de-vie) auquel accède l’initié lorsqu’il parvient à ce Mercure éthique, comme il a été développé dans le chapitre IV.

De ce messager des dieux, l’initié reçoit sa nourriture spirituelle sous forme de lumières de connaissances et d’influences astrales conscientes et inconscientes ; et en devenant volontairement ce fils d’Hermès, ( filiation selon ce qui est précisé dans le chapitre VI de La Véritable Histoire d’Adam et Ève enfin dévoilée), il devient le truchement de ce messager divin en reflétant ses lumières nourricières pour permettre à ceux qui en manifestent l’appétit de s’en nourrir à leur tour. La Table d’Emeraude est réellement la clé de ce Nombre Dix-Sept, elle exprime le travail que doit faire la faculté volitive pour poursuivre la voie de son évolution, ce qui implique une lecture en rapport des acquis des seize Nombres précédents, ainsi que des Enseignements issus des Tables de la Loi, dont les lames du livre de Thoth, cette Cabbale Mère, sont indissociables.

Il est vrai, sans mensonge, certain et très véritable :

Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas ; pour faire les miracles d’une seule chose.

Et comme toutes les choses ont été, et sont venues d’un, par la méditation d’un : ainsi toutes les choses ont été nées de cette chose unique par adaptation.

Le soleil en est le père, la lune en est la mère, le vent l’a porté dans son ventre, la terre est sa nourrice.

Le Père de tous les talismans du monde est ici. Sa force ou puissance est entière, Si elle est convertie en terre.

Tu sépareras la terre du feu, le subtil de l’épais doucement, avec grande industrie.

Il monte de la terre au ciel, et derechef il descend en terre, et il reçoit la force des choses supérieures et inférieures. Tu auras par ce moyen la gloire de tout le monde ; et pour cela toute obscurité s’enfuira de toi.

C’est la force forte de toute force : car elle vaincra toute chose subtile, et pénétrera toute chose solide.

Ainsi le monde a été créé.

De ceci seront et sortiront d’admirables adaptations, desquelles le moyen en est ici.

C’est pourquoi j’ai été appelé Hermès Trismégiste, ayant les trois parties de la philosophie de tout le monde. Ce que j’ai dit de l’opération du soleil est accompli, et parachevé.

Pour une analyse complète des sentences de cette Table d’Emeraude, vous pouvez consulter les chroniques du jeu de la cabbale , sur ce site internet.

Le symbole hiéroglyphique de la lame Dix-Sept du livre de Thoth, représente une femme nue, qu’il convient de rapprocher de la signification qu’en donnent les Tables de la Loi, c’est-à-dire la Faculté Volitive en action de notre Aîshah déversant le contenu de deux vases, l’un d’argent et l’autre d’Or, sur la terre ; sa tête est entourée d’étoiles à Huit branches, comme pour nous signaler le rapport qu’elle a avec la lame Huit, celle de la Justice (Connaissance) et de la planète Jupiter, ainsi que son origine qui n’est pas terrestre et mortelle. Il convient de remarquer que si le vase d’argent déverse sur la terre qu’elle féconde, un contenu d’eau, cette eau des alchimistes qui ne mouille pas les mains et qu’il convient d’entendre comme un fluide énergétique, le vase d’Or lui, déverse dans l’eau d’un lac ou d’un fleuve un liquide brûlant, comme en témoignent les vapeurs qui s’en exhalent, ce qu’il convient de comprendre comme une énergie différente de l’eau et qui est celle du Soleil le feu. Ceci devant se rapporter à ce que dit la Table d’Emeraude :

Le soleil en est le père, la lune en est la mère, le vent l’a porté dans son ventre, la terre est sa nourrice. Le Père de tous les talismans du monde est ici. Sa force ou puissance est entière, Si elle est convertie en terre. Tu sépareras la terre du feu, le subtil de l’épais doucement, avec grande industrie.

Toute l’alchimie du Grand OEuvre se trouve ainsi admirablement résumé dans cette Table d’Emeraude, ce Nombre Dix-Sept est la Volonté (Ève) en action au service de la Providence, qui la nourrit et qui lui permet d’exercer ses pouvoirs et son libre arbitre.

Si l’alchimie est l’Art majeur qui permet de transformer le plomb intellectuel en Or spirituel, c’est aussi celui qui se traduit par la confection de l’élixir de longue vie (l’accession à la conscience de son immortalité), en rapport avec le pouvoir thérapeutique de Mercure/Hermès dont le Caducée est l’emblème de la médecine. La maîtrise de cette Puissance du Nombre Dix-Sept, sera donc pour l’oeuvrant sa capacité et son pouvoir de porter remède aux maux des âmes-de-vie, et par voie de conséquence, bien souvent, aux maux des corps dont la santé est intimement lié à celle de l’esprit et en découlent directement, car l’un (l’esprit) en est souvent la cause, et l’autre (le corps) en manifeste les effets. Le Tao-Tô-King résume ce Nombre Dix-sept de la façon suivante :

Voici ce qui, depuis les origines, a atteint l’unité : Le ciel parce qu’il est pur. La terre parce qu’elle est stable. Les esprits parce qu’ils sont transcendants. Les vallées parce qu’elles sont riches en eau. L’humanité parce qu’elle se reproduit. Les souverains et les gouvernants parce qu’ils donnent l’exemple. C’est l’unité qui les rend parfaits. Si le ciel n’était plus pur, certainement il s’effondrerait. Si la terre n’était plus stable, elle s’écroulerait. Si les esprits n’étaient plus transcendants, ils s’évanouiraient. Si les vallées n’étaient plus humides, elles deviendraient des déserts. Si les dix mille êtres cessaient de se reproduire, ils disparaîtraient. Si les souverains et les gouvernants renonçaient au pouvoir, leurs pays tomberaient dans le chaos. La noblesse repose sur l’humilité. Ce qui est grand prend appui sur ce qui est infime. Ainsi les souverains et les gouvernants se nomment-ils eux-mêmes orphelins, hommes sans valeur et de peu de mérite. Ils montrent par là leur compréhension de l’ordre profond des choses. L’honneur suprême est en dehors de l’honneur. Car le Sage ne cherche ni a briller comme le jade, ni a être rejeté comme un caillou. Il vit au-dessus de l’estime et du mépris.

Le Nombre Dix-Sept a pour lettre hébraïque Phé, nom divin Phodé (rédempteur, l’âme sage).

Vocabulaire radical de La langue hébraïque restituée :

Ce caractère appartient, en qualité de consonne, à la touche labiale, et possède deux articulations distinctes : par la première P, il se lie au caractère Beth ou B, dont il n’est que le renforcement ; par la seconde PH, il se lie avec le caractère Vav, devenu consonne, et prononcé V ou F. Comme image symbolique, il représente la bouche de l’homme, dont il peint le plus bel attribut, celui de rendre ses pensées. Employé comme signe grammatical, il est celui de la parole, et de tout ce qui y a rapport. L’hébreu ne l’emploie point comme article ; mais tout prouve qu’une grande partie des Égyptiens l’employait en cette qualité, et le confondait ainsi avec son analogue Beth, par une affectation particulière de prononciation. Peut-être aussi qu’un certain dialecte l’admettait à la tête des mots comme article emphatique, en remplacement de la relation Phé Hé ; et cela parait d’autant plus probable, qu’il existe en hébreu, une assez grande quantité de mots, où il est resté tel. Son nombre arithmétique est 80.

Tarot du Sépher de moïse®,

Les Étoiles, nombre 17

  • © C.Le Moal 2006 - Déposé SGDL - Marque déposée.

Extrait de la troisième partie du tome II, du livre : la Véritable Histoire d’Adam et Ève enfin dévoilée.

Téléchargement GRATUIT du livre.


Forums sur : Arcane majeur nombre 17, les Etoiles du Tarot du Sépher de Moïse®


le tarot du sepher de moise


toutes les pages : Arcane majeur 0 à 21 : le Fou du Tarot du Sépher de Moïse® - Arcane majeur nombre 1, Le Bateleur du Tarot du sépher de Moïse® - Arcane majeur le nombre 2, la Papesse du Tarot du Sépher de Moïse® - Arcane majeur le nombre 3, l’Impératrice du Tarot du Sépher de Moïse® - Arcane majeur le nombre 4, l’Empereur du Tarot du Sépher de Moïse® - Arcane majeur nombre 5, le Pape du Tarot du Sépher de Moïse® - Arcane majeur nombre 6, l’Amoureux du Tarot du Sépher de Moïse® - Arcane majeur nombre 7, le Chariot du Tarot du Sépher de Moïse® - Arcane majeur nombre 8, la Justice du Tarot du Sépher de Moïse® - Arcane majeur nombre 9, l’Ermite du Tarot du Sépher de Moïse® - Arcane majeur nombre 10, la Roue du Tarot du Sépher de Moïse® - Arcane majeur nombre 11, la Force du Tarot du Sépher de Moïse® - Arcane majeur nombre 12, le Pendu du Tarot du Sépher de Moïse® - Arcane majeur nombre 13, la Mort du Tarot du Sépher de Moïse® - Arcane majeur nombre 14, la Tempérance du Tarot du Sépher de Moïse® - Arcane majeur nombre 15, le Diable du Tarot du Sépher de Moïse® - Arcane majeur nombre 16, la Maison Dieu du Tarot du Sépher de Moïse® - Arcane majeur nombre 17, les Etoiles du Tarot du Sépher de Moïse® - Arcane majeur nombre 18, la Lune du Tarot du Sépher de Moïse® - Arcane majeur nombre 19, le Soleil du Tarot du Sépher de Moïse® - Arcane majeur nombre 20, le Jugement du Tarot du Sépher de Moïse® - Arcane majeur nombre 21, le Mode du Tarot du Sépher de Moïse®
telechargement, telechargement gratuit,cabbale,livre,3ème oeil,jeu dans Le 3eme Oeil et l Infini

Ce site, cabbale.org, met à votre disposition le livre "le 3ème Oeil et l'Infini" en vous offrant des extraits en consultation en ligne, mais aussi, vous permet de télécharger gratuitement l'intégralité du "3ème Oeil et l'Infini" au format pdf.

Consultez le livre : le 3ème Oeil et l'Infini : extraits

Téléchargement : le 3ème Oeil et l'Infini - téléchargement gratuit