Cabbale.org
 

Le Jeu de la Cabbale livre IV

Jeu de cabbale : Je suis celui qui se crée

© 2006 C. Le Moal votre guide du Jeu


L’Académie d’Hermès


Trope de Haute Magie dans le jeu de cabbale.

Je-suis-celui-qui-se-crée-lui-même.

Je ne voudrais pas que vous passiez trop rapidement ce sur quoi j’attire votre attention en vous présentant ce trope, je veux parler du libre arbitre...

Je-suis, est un trope qui n’acquiert son pouvoir de Haute Magie que pour ceux qui sont sortis de la domination du Destin pour se mettre au service de la Providence. Si le premier se subit par ses lois de causalité, la deuxième se reçoit par adhésion volontaire clairement manifestée.

Sortir de la domination du Destin en attendant son salut des divinités de la Providence, c’est manifestement faire fausse route, et c’est vouloir échanger des menottes contre des fers aux pieds. Le libre arbitre n’est pas praticable par ceux qui n’accèdent pas à la plus totale responsabilité, cette condition est incontournable.

Lorsque la conscience accède à l’éveil, en s’affranchissant des jougs du Destin, elle prend nécessairement conscience de sa propre « divinité ». En émergeant de l’inconscient, elle perçoit l’immense labeur (effort de volonté) que le souverain (celui qui doit parvenir à monter sur son trône), doit accomplir pour reconquérir son royaume.

Conscience, volonté et libre arbitre, impliquent d’honorer l’héritage divin de sa souveraineté. Cet héritage ne se recevra qu’à la condition que le bénéficiaire fasse le nécessaire pour en prendre possession. Par Je-suis, je ne suis plus le fils de qui que ce soit, je suis le père et le fils... Père par ma capacité de me créée moi-même, et fils par la progéniture à laquelle donne naissance l’expression de ma volonté... Cette Fonction qui permet de faire advenir selon sa propre volonté, ne s’exercent, dans les plus hautes sphères des Puissances divines, qu’avec les pouvoirs les plus divins.

Mais n’oublions pas que de Créateur il n’y en a qu’Un, et que ce pouvoir de création est son attribut spécifique et unique. Celui qui se crée lui-même, le fait en assemblant des énergies disponibles (les pensées) qui serviront à la constitution de l’assemblage de « celui »... Ces nourritures, comme il serait plus approprié de le dire, viendront développer ce que contient en germe le « je-suis » et ce, autant-que-possible... Tout cela pour rappeler que la liberté n’est que la conséquence des Lois qui la rendent possible, et que « je-suis » ne pourra jamais créé au-delà des limites d’autant-que-possible... Limites qu’il élargit en fonction de ce qu’il devient, c’est-à-dire par l’accumulation des connaissances qui lui permettront de vouloir chaque fois avec une plus grande et majestueuse amplitude... Magnifique non ?...

Si nous sortons du réductionnisme profane de la formule inepte qui veut que Je-suis revient à ne vouloir faire qu’Un avec le tout (vieille et stupide histoire de celui qui veut être Calife à la place du Calife), et si nous incluons ce trope dans le principe de perfectibilité, il convient de comprendre, qu’en haut comme en bas, nous disposons de cette faculté. Faculté qui se retrouve dans le cheminement vers l’involution, sous formes d’absence de volonté, d’émotivités livrées aux instincts, de désirs, d’inconscience, et de subordination aux lois de causalité. Subordination qui a pour cause la faiblesse, l’ignorance, les certitudes sclérosantes, l’irresponsabilité et tant d’autres vices qui jalonnent le parcours de l’involution...

Pour ce qui est de l’évolution, le principe universel, hier, aujourd’hui comme il en sera demain ; ici, à Tombouctou à Katmandou où ailleurs ; dans n’importe quel principe philosophique, religieux et autres enseignements ésotériques reste invariablement la pratique des Vertus...

C’est-à-dire : les efforts, l’obstination, l’endurance, le courage, la Force, la Justice, la Tempérance, la Prudence, dans une pratique individuelle et volontariste...

À ce stade d’avancement vous pourrez constater, bien que nous n’ayons fait qu’effleurer le sujet, qu’il contient déjà une matière d’une très grande richesse, à la condition que vous ayez fait l’effort d’en pénétrer l’essence.


Maintenant le deuxième tome du livre de la Cabbale source : la Véritable Histoire d’Adam et Ève enfin dévoilée, deux fois plus riche que le premier, est offert en téléchargement GRATUIT.


Forums sur : Jeu de cabbale : Je suis celui qui se crée


le tarot du sepher de moise


telechargement, telechargement gratuit,cabbale,livre,3ème oeil,jeu dans Le 3eme Oeil et l Infini

Ce site, cabbale.org, met à votre disposition le livre "le 3ème Oeil et l'Infini" en vous offrant des extraits en consultation en ligne, mais aussi, vous permet de télécharger gratuitement l'intégralité du "3ème Oeil et l'Infini" au format pdf.

Consultez le livre : le 3ème Oeil et l'Infini : extraits

Téléchargement : le 3ème Oeil et l'Infini - téléchargement gratuit