Cabbale.org
 

Le Jeu de la Cabbale livre IV

Jeu de cabbale : Je suis le temps du rêve

© 2006 C. Le Moal votre guide du Jeu


L’Académie d’Hermès


Trope de Haute Magie dans le jeu de cabbale.

Je-suis-celui-qui-se-crée-lui-même.

Après tout ce que nous venons de voir, reste-t-il encore beaucoup de choses à dire sur ce trope de Haute magie...

Nous savons donc que l’Éternel Moment Présent est accessible pour peu qu’on fasse les exercices nécessaires pour y accéder... Je devrais d’ailleurs dire, qu’il n’est en réalité accessible qu’à la condition...

Nous savons que les choses sont considérablement différentes dans l’Éternel Moment Présent, par rapport à celles de la sphère temporelle ; différentes de manifestation mais pas de principe, et nous retrouvons là le précepte de la Table d’Emeraude : ce qui est en haut est comme ce qui est en bas et inversement. Analogie qui veut dire similaire mais pas identique pour autant...

Avec ces deux précisions, sommes nous pour autant capables de répondre à la question suivante :

Comment se conçoit et se manifeste le Destin dans l’Éternel Moment Présent ?...

Le Destin dans l’Éternel Moment Présent, ne diffère pas en principes similaires, de ses attributions qui sont les siennes dans la sphère de la temporalité, même s’ils ne sont (ces principes)pas identiques.

Nahash, l’attracteur étrange des passions et des désirs, (celui des Tables de Loi du Sépher de Moïse dont les enseignements sont et restent incontournables), dont nous connaissons la puissance et l’efficacité, est l’indispensable contre partie qui permet l’expression de la faculté volitive (le libre arbitre). Dans la sphère temporelle il se manifeste par des lois de causalité que doit subir l’âme-de-vie qui n’est pas en mesure d’activer la Force (vertu cardinale) de sa propre faculté volitive, par la manifestation de son libre arbitre...

Mais dès lors ou le roi redevient le maître de son royaume, les maires du palais rentrent dans le rang, et de dominateurs il redeviennent serviteurs, mais après un combat épique qui demandera au futur souverain de faire la preuve de ses compétences, de ses connaissances et de la maîtrise de ses vertus.

Nous accédons à l’Éternel Moment Présent, (je renvoi aux définitions antérieures), non pas dans un ailleurs, ou des cieux toujours bleus nous baigneraient dans une éternelle félicité, mais ici et maintenant dans le moindre aspect de notre quotidien ; et pour ceux qui ont compris le processus, ils savent qu’il n’y avait pas séparation du temporel (Destin) et de l’Éternel Moment Présent (la Providence) ; le premier est simplement l’oubli ou l’ignorance du second, qui en dernier ressort est celui qui prime.

Comment se manifeste et se conçoit le Destin dans cet Éternel Moment Présent ?... Le meilleur exemple c’est encore celui qu’il nous est possible de constater lorsque nous sommes en période de sommeil. L’âme-de-vie qui entre dans l’Éternel Moment Présent non par l’expression de sa volonté, mais par le jeu des forces de l’inconscient collectif qui a en charge la pérennité d’une espèce, et celle de chaque membre de ces espèces, est sous domination du Destin... Les rêves, qui seront les divagations et les errances de cette âme-de-vie au sein de l’Éternel Moment Présent, (la mer originelle des pensées du Divin Créateur) s’imposeront à l’inconscience en fonction de son état karmique, émotionnel et de la maîtrise ou non de ses sens spirituels. Rares seront les rêves grandioses, aux horizons sans limites, aux amplitudes cosmiques et à l’harmonie sereine... Le Destin, qui y applique ses principes de causalité, fera divaguer le rêveur dans les limites étroites de ses capacités propres. L’animal fera des rêves en rapport des besoins de son espèce, le médiocre avec ses préoccupations égotiques du moment, le frivole des rêves sans importance, le vicieux et l’ignorant des cauchemars et rêves tourmentés en rapport avec les maux qui touchent leurs âmes-de-vie malades.

À l’inverse, lorsque par une méditation profonde nous entrons volontairement dans l’Éternel Moment Présent, bien que nous soyons déconnectés de la sphère temporelle, si la chose est faite correctement, nous ne divaguons plus, comme dans un rêve, au hasard des forces et des courants qui nous traversent, mais reprenant le gouvernail de notre barque sacrée, nous utilisons ces forces et ces courants pour une destination volontaire et précise, celle de notre libre arbitre. Le monde du « rêve » n’est plus ici un monde erratique et hasardeux, mais une réalité spirituelle et mystique dont les puissances s’accordent à donner corps éthérisé correspondant à la manifestation de la faculté volitive exprimant un Verbe Vivant issu d’une Pensée Juste en Vertus.

Ce qui sépare l’état du rêve de celui de la méditation, n’est rien d’autre que l’expression de la faculté volitive qui se manifeste...

Il est possible d’entrer en méditation, beaucoup en ont fait l’expérience, sans pour autant activer sa faculté volitive dans cet état, une sorte d’expérimentation pour voir ce qu’il peut bien y avoir de l’autre côté du miroir... En général, l’officiant finit par succomber à un sommeil profond, et j’ose l’espérer pour lui, réparateur. Nahash on peut toujours croire qu’il est possible de l’abuser, ce n’est pas pour autant que la chose soit possible...

Le Destin est indissociable de l’âme-de-vie, l’oublier c’est se préparer à des déconvenues, chaque fois que la volonté ne tient pas fermement son sceptre de pouvoir, la Nature qui a horreur du vide et de la vacance du pouvoir, se charge de l’intérim.

Mais revenons à nos petits moutons, il découle de ce qui précède, que pour accéder à l’Éternel Moment Présent, pour pouvoir être ce : Je-suis-celui-qui-se-crée-lui-même, il faut avoir la capacité de domestiquer notre cette puissance du Destin qu’est Nahash, et surtout parvenir à le tenir sérieusement à l’oeil car à la moindre occasion de faiblesse de notre part, il finit toujours par se manifester autant-que-possible.

La question qui suit celle que nous venons de traiter est donc, me semble-t-il :

Quelle condition première et indispensable devons-nous remplir, autant-que-possible, pour accéder à l’Éternel Moment Présent afin d’être en mesure d’y pratiquer la Haute magie de notre trope ?...


Maintenant le deuxième tome du livre de la Cabbale source : la Véritable Histoire d’Adam et Ève enfin dévoilée, deux fois plus riche que le premier, est offert en téléchargement GRATUIT.


Forums sur : Jeu de cabbale : Je suis le temps du rêve


le tarot du sepher de moise


telechargement, telechargement gratuit,cabbale,livre,3ème oeil,jeu dans Le 3eme Oeil et l Infini

Ce site, cabbale.org, met à votre disposition le livre "le 3ème Oeil et l'Infini" en vous offrant des extraits en consultation en ligne, mais aussi, vous permet de télécharger gratuitement l'intégralité du "3ème Oeil et l'Infini" au format pdf.

Consultez le livre : le 3ème Oeil et l'Infini : extraits

Téléchargement : le 3ème Oeil et l'Infini - téléchargement gratuit