Cabbale.org
 

Le cheval dans le jeu de cabbale

Le livre du cheval et du boeuf

Livre de fables hermétiques d’Eliphas Lévi.


(JPG) ivre II, FABLE VI, d’Eliphas Lévi.

LE CHEVAL ET LE BOEUF.

La tête basse et les naseaux fumants,
Promenant sur le sol ses longs regards dormants,
Avançant pas à pas, et l’échine tendue,
Un boeuf tirait une charrue.
Arrive un cheval qui bondit,
Mord son frein, dresse sa crinière,
Eparpille au loin la poussière,
Regarde le boeuf et lui dit :

-  Assez de travail et de peine,
Assez de joug, assez de chaîne,
Le clairon sonne, éveille-toi ;
N’est-tu pas aussi fort que moi ?
Sors de la terre humide et noire,
Viens au combat, songe à la gloire ;
Sois fier, sois libre, sois léger !...
Mais le boeuf, sans se déranger
Lui répond d’une voix paisible :

-  Je crois, mon cher concitoyen,
Que tu me parles pour mon bien ;
Je n’ai ni ta croupe flexible,
Ni tes jarrets toujours dispos ;
Les cavaliers craindraient les angles de mes os ;
Epouvanté par la trompette,
Je ferais des coups de ma tête ;
Je comprends mon vieux joug mieux qu’un harnais tout neuf ;
Nous irions ensemble à la guerre,
Toi, tu te tirerais d’affaire ;
Moi, je serais toujours le boeuf.
Tribuns, artisans de discorde,
Phraseurs, gens de sac et de corde,
Qui promettez au travailleur
De rendre son destin meilleur,
Vos mensonges et vos colères
Ne feront pas que l’ignorant
Sans études soient des pères.
Dieu créa divers animaux,
Il fit des boeufs et des chevaux.
Je comprends le cheval qui rue
Contre le joug et la charrue,
Mais un boeuf faisant le cheval
Serait un bien sot animal.


Livre II, SYMBOLE VI, d’Eliphas Lévi.

LE CHEVAL ET LE BOEUF, analyse.

Dans le symbolisme hiéroglyphique, le cheval représente l’enthousiasme poétique, surtout lorsqu’on lui donne des ailes. Il représente aussi la guerre parce qu’il porte l’homme au combat.

Le boeuf au contraire représente la terre et le travail ; il est aussi le symbole de la résignation et du sacrifice. Le cheval représente aussi les orages de la mer, et c’est pour cela qu’on le fait sortir de la terre sous un coup de trident de Neptune. Parce que les tempêtes marines sont la guerre des flots et la grande poésie de l’Océan dont elles exaltent les sombres beautés jusqu’à l’enthousiasme et jusqu’au délire.

La guerre est l’ennemie du travail et surtout du labourage représenté par le boeuf. Le cheval et le boeuf sont les deux forces équilibrées du progrès, l’une rapide et révolutionnaire, l’autre lente et laborieuse.

Dans le domaine de l’idée, les génies hardis et aventureux qui devinent l’avenir sont opposés à ces esprits pratiques et prudents qui creusent pas à pas le sillon de la science officielle.

Dans l’ordre politique, le cheval impétueux c’est le révolutionnaire, et le boeuf tardif mais utile c’est le conservateur.

Or, le cheval fougueux n’est pas plus fait pour la charrue que le boeuf n’est fait pour la guerre. Il faut monter sur le cheval pour conquérir des campagnes nouvelles et réserver le boeuf pour les labourer.


Forums sur : Le livre du cheval et du boeuf


le tarot du sepher de moise


retour à la rubrique : Fables et symboles
telechargement, telechargement gratuit,cabbale,livre,3ème oeil,jeu dans Le 3eme Oeil et l Infini

Ce site, cabbale.org, met à votre disposition le livre "le 3ème Oeil et l'Infini" en vous offrant des extraits en consultation en ligne, mais aussi, vous permet de télécharger gratuitement l'intégralité du "3ème Oeil et l'Infini" au format pdf.

Consultez le livre : le 3ème Oeil et l'Infini : extraits

Téléchargement : le 3ème Oeil et l'Infini - téléchargement gratuit