Cabbale.org
 

Salomon et l’alchimie, versets 2.14 et 2.15

Livre d'Alchimie et la colombe dans le Cantique de Salomon

Par jean Vauquelin des Yveteaux alchimiste normand


(JPG) lchimie du Cantique des Cantiques, de Salomon suite XVI.

2.14 Ma colombe est dans les trous des pierres, et dans les creus de la matière ; montrés moy vostre face, que vostre voix se face entendre à mes oreilles, car vostre vois est douce, et vostre face est agréable.

Que la simplicité de cette espression est instructive etscavante. Cette epouse, cette colombe, est dans les trous des pierres qu’elle habitte, dans les cavernes de la matiere. C’est dans ces creus des rochers qu’elle repose et fait son nid, quelque pure et simple qu’elle soit. C’est là sa retritte, où comme dans une solitude inculte et non hantée, elle met sa virginité à couvert de l’insulte et où sa pudeur aussy bien que l’injure des temps la fait se mettre à couvert contre la rigueur de lhyver. A present que cette rigueur est passée, l’epoux la prie de luy montrer son visage. C’est dans les antres et les creus de la pierre terrestre ou phisique que l’epouse a esté formée, comme l’epouse spirituelle est celeste l’a esté dans les trous et les places de la pierre divine, cette pierre angulaire d’où est sorty ce beaume precieus pour le remede et le salut des nations. ( Ex cavernis vitriolicis).

Voilà apparemment le temps où il faut que cette voix soit entendue, et que ce visage caché jusques alors soit veu. Sa face est la pureté de son coeur, de sa substance, de son centre, qui n’est que ce que l’epoux y a deposé de spiritueus et d’incorruptible, aussy bien qu’incombustible, qui s’y est fixé et qui luy est semblable ( Cum pura puram petuerit intueri veritatem, tunc faciem ipsius sponsus videre cupiet, consequenter et voce meus audire). Sa voix est ce gemissement qui la fait toujours soupirer apres son epoux, et qui l’animera et l’enflamera si fort à la fin, que le rouge luy en montera au visage, quoyqu’à cause de sa pureté sa pudeur n’en rougisse pas encore.

2.15 Prenés nous les petits renards qui detruisent les vignes, car nostre vigne est en fleur.

Les renards malins, subtils et toujours à l’aguet, cachéz dans leurs tanieres d’où ils ont peine à sortir et d’où ils ne sortent que pour degrader ou ronger l’ecorce de la vigne qui est plus tendre et plus aisée à gaster lorsquelle n’est qu’en fleur, sont les parties crues et indigestes, corrodantes, qui par là sont qualifiées de petits renards, soit que vous les preniés pour les sulphureités encor impures ou pour les humiditéz caustiques. Il faut prendre ces petits renards, c’est à dire les detruire, ou les fixer, et les empescher de courir par leur plus ample cuisson ou disgestion, ils nous deviendront utilles, et seront mis hors d’estat de nuire à nostre oeuvre et de gaster la fleur de nostre vigne taillée.


Forums sur : Livre d'Alchimie et la colombe dans le Cantique de Salomon


le tarot du sepher de moise


telechargement, telechargement gratuit,cabbale,livre,3ème oeil,jeu dans Le 3eme Oeil et l Infini

Ce site, cabbale.org, met à votre disposition le livre "le 3ème Oeil et l'Infini" en vous offrant des extraits en consultation en ligne, mais aussi, vous permet de télécharger gratuitement l'intégralité du "3ème Oeil et l'Infini" au format pdf.

Consultez le livre : le 3ème Oeil et l'Infini : extraits

Téléchargement : le 3ème Oeil et l'Infini - téléchargement gratuit