Cabbale.org
 

Fabre d’Olivet la langue hébraïque restituée

Livre de Fabre d'Olivet : Le Sépher est les livres de la Bible

Les Esséniens et la Bible


Révolutions du Sépher : Origine des versions principales qui en ont été faites, suite I.

Elle conserva la lettre, et le sens matériel à l’extérieur, et garda la tradition et la loi orale pour le secret du sanctuaire. Les Esséniens formèrent loin des villes, des sociétés particulières ; et peu jaloux des charges sacerdotales remplies parles Pharisiens, et dés honneurs civils brigués par les Sadducéens, s’appliquèrent beaucoup à la morale et à l’étude de la nature. Tous ceux qui ont écrit sur la règle et l’esprit de cette secte en ont fait les plus grandes éloges. Il y avait des Esséniens partout où il y avait des Juifs ; mais c’était en Égypte qu’il s’en trouvait davantage. Leur principale retraite était aux environs d’Alexandrie vers le lac et le mont Moria.

Je prie le Lecteur curieux de secrets antiques de faire attention à ce nom ; car s’il est vrai, comme tout l’atteste, que Moyse ait laissé une loi orale, c’est parmi les Esséniens qu’elle s’est conservée. Les Pharisiens, qui se flattaient si hautement de la posséder, n’en avaient que les seules apparences, ainsi que Jésus le leur reproche à chaque instant. C’est de ces derniers que descendent les Juifs modernes, à l’exception de quelques vrais savants dont la tradition secrète remonte jusqu’à celle des Esséniens. Les Sadducéens ont produit les Karaïtes actuels, autrement appelés Scriptuaires.

Mais avant même que les Juifs eussent possédé leurs Targums chaldaïques, les Samaritains avaient eu une version du Sépher, faite en langue vulgaire ; car ils étaient moins en état encore que les Juifs d’entendre le texte original. Cette version, que nous possédons en entier, étant la première de toutes celles qui ont été faites, mérite par conséquent plus de confiance que les Targums, qui, s’étant succédés et détruits les uns les autres, ne paraissent pas d’une haute antiquité d’ailleurs le dialecte dans lequel est écrite la version samaritaine a plus de rapport avec l’hébreu que l’araméen ou le chaldaïque des Targums. On attribue ordinairement à un rabbin nommé Ankelos, le Targum du Sépher, proprement dit, et à un autre rabbin, nommé Jonathan, celui des autres livres de la Bible ; mais on ne saurait fixer l’époque de leur composition. On infère seulement qu’ils sont plus anciens que le Thalmud, parce que le dialecte en est plus correct et moins défiguré. Le Thalmud de Jérusalem surtout est écrit dans un style barbare, mêlé de quantité de mots empruntés des langues voisines, et principalement du grec, du latin et du persan. C’était l’idiome vulgaire des Juifs au temps de Jésus-Christ.



Forums sur : Livre de Fabre d'Olivet : Le Sépher est les livres de la Bible


le tarot du sepher de moise


telechargement, telechargement gratuit,cabbale,livre,3ème oeil,jeu dans Le 3eme Oeil et l Infini

Ce site, cabbale.org, met à votre disposition le livre "le 3ème Oeil et l'Infini" en vous offrant des extraits en consultation en ligne, mais aussi, vous permet de télécharger gratuitement l'intégralité du "3ème Oeil et l'Infini" au format pdf.

Consultez le livre : le 3ème Oeil et l'Infini : extraits

Téléchargement : le 3ème Oeil et l'Infini - téléchargement gratuit