Cabbale.org
 

Fabre d’Olivet la langue hébraïque restituée

Livre de Fabre d'Olivet : un homme sage

Le Sépher de Moïse la source de la Bible


Langue hébraïque ; authenticité du Sépher de Moyse ; vicissitudes que ce livre a éprouvées. IV

Que si l’on refusait obstinément de recevoir cette explication, j’invoquerais le témoignage d’un homme sage et laborieux, qui ayant à répondre à une semblable difficulté, exposait ainsi sa pensée : "Il est très possible qu’un homme retiré aux confins de l’Occident, et vivant dans le XIXème siècle après J. C., entende mieux les livres de Moyse, ceux d’Orphée et les fragments qui nous restent des Étrusques, que les interprètes Égyptiens, les Grecs et les Romains des siècles de Périclès et d’Auguste. Le degré d’intelligence requis pour entendre les langues anciennes, est indépendant du mécanisme et du matériel de ces langues : il est tel que l’éloignement des lieux ne saurait lui porter atteinte. Ces livres anciens sont mieux entendus aujourd’hui qu’ils ne l’étaient même par leurs contemporains, parce que leurs auteurs, par la force de leur génie, se sont autant rapprochés de nous qu’ils se sont éloignés d’eux. Il n’est pas seulement question de saisir le sens des mots, il faut encore entrer dans l’esprit des idées. Souvent les mots offrent dans leurs rapports vulgaires un sens entièrement opposé. à l’esprit oui a présidé à leur rapprochement... "

Voyons maintenant quel est l’état des choses. J’ai dit que je regardais l’idiome hébraïque renfermé dans le Sépher comme une branche transplantée de la langue des Égyptiens. C’est une assertion dont je ne puis en ce moment donner les preuves historiques, parce qu’elles m’engageraient dans des détails trop étrangers à mon sujet ; mais il me semble que le simple bon sens doit suffire ici : car, de quelque manière que les Hébreux soient entrés en Égypte, de quelque manière qu’ils en soient sortis, on ne peut nier qu’ils n’y aient fait un fort long séjour. Quand ce séjour ne serait que de quatre à cinq siècles, comme e tout porte à le croire ; je demande de bonne foi, si une peuplade grossière, privée de toute littérature, sans institutions civiles ou religieuses qui la liassent, n’a pas dû prendre la langue du pays où elle vivait ; elle qui, transportée à Babylone, seulement pendant soixante-dix ans, et tandis qu’elle formait un corps de nation, régie par des lois particulières, soumise à un culte exclusif, n’a pu conserver sa langue maternelle, et l’a troquée pour le syriaque araméen, espèce de dialecte chaldaïque ; car l’on sait assez que l’hébreu, perdu dès cette époque, cessa d’être la langue vulgaire des Juifs.


Forums sur : Livre de Fabre d'Olivet : un homme sage


le tarot du sepher de moise


telechargement, telechargement gratuit,cabbale,livre,3ème oeil,jeu dans Le 3eme Oeil et l Infini

Ce site, cabbale.org, met à votre disposition le livre "le 3ème Oeil et l'Infini" en vous offrant des extraits en consultation en ligne, mais aussi, vous permet de télécharger gratuitement l'intégralité du "3ème Oeil et l'Infini" au format pdf.

Consultez le livre : le 3ème Oeil et l'Infini : extraits

Téléchargement : le 3ème Oeil et l'Infini - téléchargement gratuit